AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Curiosity killed the cat (Milena&Graziella)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 17/06/2018
Messages : 13

Loyauté : 75
Célébrité : Lesley-Ann Brandt
Crédits : indi

Ma fiche de liens : par ici
Graziella Casto
« Membre du clan Noce »
Curiosity killed the cat (Milena&Graziella)
Mer 11 Juil - 14:54 - #

Curiosity killed the cat


Troquant mes tailleurs contre un pantalon de yoga, j’avais décidé de profiter du beau temps pas trop chaud de la matinée pour aller faire du sport. Pas que je fasse du sport que quand il fait frais mais beau mais pas trop chaud. Au contraire, j’en faisais toute l’année. Pas tous les jours mais j’en étais pas très loin non plus. Sauf qu’il était beaucoup moins sympa de faire du sport dans le parc quand il neigeait ou en plein milieu de la canicule. Soyons honnête d’ailleurs : c’était deux des événements qui pouvaient me convaincre de ne pas faire de sport. Bon, c’était plus souvent pour canicule que pour neige dans notre région mais justement, quand il neigeait, j’allais pas bouger un doigt de pied. Après, sentant que le temps, suffisamment beau mais pas trop chaud non plus, n’allait probablement pas durer, qu’il ferait sûrement très vite très chaud, et que de toute façon j’avais une certaine quantité de taff qui m’attendait au bureau, j’avais pris la décision de seulement aller courir pour aujourd’hui. La séance de fitness en plein soleil, même s’il était encore tôt dans la journée, ne me tentait pas réellement. Là c’était rapide, une petite course de 20 à 30 min suffirait à me décrasser. Et si je m’en sentais l’envie, je pourrais courir plus longtemps. Je mettais mes écouteurs et appuyais sur le bouton play pour lancer ma musique. Je courais sur les trottoirs, de chez moi jusqu’au parc le plus proche, en essayant de faire abstraction du mouvement de la ville autour de moi. Certes, l’été avançant bien mais les vacanciers n’étant pas encore arrivé, la ville était plus calme qu’elle pouvait l’être au printemps avec 10°C de moins. Mais il y avait toujours de l’agitation. Des voitures, des piétons et leurs animaux de compagnie. Des voix qui s’élevaient plus ou moins fort, les klaxons et toutes ces autres choses qui me prenaient vite la tête. J’appréciais le calme de mon bureau en comparaison à l’agitation de la ville, dans laquelle j’aurais été incapable de me concentrer pour travailler. Déjà que pour courir et me vider l’esprit, ça faisait juste. Heureusement je ne tardais pas à atteindre le parc, endroit un peu plus calme, où je courais autour des pelouses. Bientôt je me sentie beaucoup plus détendue, calme, et apaisée. Le Nirvana. Et je me mis à fredonner les chansons que j’écoutais, tout en calant sur leur rythme celui de ma course. Je finis néanmoins par stopper ce moment de paix intérieur. Je commençais à avoir soif, trop chaud, et un peu de raideur dans les jambes. Je me dirigeais vers la sortie du parc, non pas pour partir mais parce que je savais qu’à ce moment là de l’année et si proche de l’heure du repas du midi, je trouverais surement un marchand ambulant à qui je pourrais acheter une boisson froide, de préférence un jus de fruit. Etirant lentement mes muscles tout en marchant, je promenais mes yeux sur le parc. C’est là que je la vis, cette petite fille entrain… de jouer je suppose au niveau d’un arbre. Je l’avais déjà noté une première fois en courant, la voyant visiblement contente et me disant qu’elle devait juste jouer. Mais ça faisait un moment qu’elle n’avait pas bougé. Et, en cherchant du regard, je ne vis personne qui avait l’air de la surveiller. Une moue se posa sur mon visage. Ce n’était pas vraiment mes affaires. Mais un enfant qui ne bouge pas de l’endroit où il joue depuis aussi longtemps généralement c’était qu’il faisait une bêtise. Et que personne la surveille ne me rassurait pas non plus. Elle s’était peut être perdue. Je m’approchais d’elle, lentement pour pas lui faire peur. Coucou ma grande. Tu n’es pas perdue ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Curiosity killed the cat (Milena&Graziella)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1020 ▬ Parce que tu ne connais pas la signification du mot "non".
» Emote très spéciale
» N°1818 ► « My Love For You Almost Killed Me ... But It Is Eternal. » [Maât B-S.] ENDED
» Bella-Milena, une sadida pas comme les autres...
» Moribond et cannot be killed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville-
Sauter vers: