AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 wanna play with me? [Mika & Don]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 17/06/2018
Messages : 29

Loyauté : 137
Célébrité : Dave Franco
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Tricheur professionnel, ça marche ?
Côté coeur : Célibataire

Mon image :
Donatello Calgoni
« Membre du clan Noce »
wanna play with me? [Mika & Don]
Dim 24 Juin - 17:12 - #

wanna play with me?
Mika & Don
••••

La partie se déroulait plutôt pas mal pour moi. Je passais un bon moment, je maîtrisais mon jeu. Sans me vanter, je sentais que je faisais bien mon travail. Parce que oui, c'était mon travail de gagner. De gagner aux tables, de la plus belle des manières, pour rapporter de l'argent à mon clan. Et j'étais un expert dans mon domaine, maîtrisant les cartes comme personne auparavant. J'avais passé des années à m'entraîner, dur, pour arriver à ce résultat. Mes adversaires s'énervaient, ce qui me laissait encore plus de place pour étendre mon jeu. Honnêtement, vu leur niveau, je n'aurais même pas besoin de jouer avec les cartes de la manière dont je le fais. Car à ce niveau-là, c'est du jeu et rien d'autre. Montrer, fermer, bluffer, oh oui que j'étais doué pour bluffer. J'étais capable de faire croire une main à une personne en ayant une toute autre, j'étais doué. Et s'il me fallait avoir une telle main pour gagner, comme par magie, je l'avais. Ce n'était pas pour rien que je me penchais davantage sur le poker, je savais limiter les risques de perdre à leur minimum. Car pour être bon au poker, même en trichant, il faut connaître le jeu à la perfection. Il faut être capable de savoir les cartes que notre adversaire peut avoir, pas juste avoir la meilleure main. Car c'est à ça que l'on ne reconnaît pas un bon tricheur : il ne gagne pas largement. Je gagnais toujours de justesse, d'une carte, d'un petit truc qui faisait la différence. Tu as une paire de 7 ? Très bien, j'aurais une paire de 9. Voilà comment je gagne. Et cela demande de l'entraînement et de la vigueur. Une jeunesse à s'entraîner et une vigueur acquise depuis mon arrivée au clan. Une vigueur que le parrain puis la marraine du clan lui avait demandé de travailler.

Je laissais mon adversaire l'opportunité de se coucher en partant sur un tapis. Il ne se rendait pas compte à quel point ce genre de mouvements étaient bon pour moi. Bien sûr, tu ne perdais pas tout mais je gagnais suffisamment. De toute façon, je devais coucher tout le monde à la table, j'avais un score à atteindre pour rendre ma marraine et mon clan fiers. Comme tout le monde, j'avais des objectifs après tout. Les miens n'étaient peut-être pas parfaitement légaux mais ils n'en restaient pas moins des objectifs. « Vous savez messieurs, je commence à me demander si je suis vraiment à la bonne table, on m'a dit qu'il y avait les meilleurs ici ». Une petite pique pour énerver. Perdez votre concentration messieurs, perdez la, que je gagne plus rapidement parce que oui, je commençais sérieusement à m'ennuyer. La partie semblait durer des heures et peut-être bien que c'était le cas d'ailleurs. Je décidais donc de passer à l'offensive pour faire mourir cette partie au plus vite. Je devenais de plus en plus arrogant tant dans le jeu que dans mon attitude mais ça payait, la partie allait être expédiée aussi vite qu'elle avait commencé. J'en avais marre. Et sans me louper, en une quinzaine de minutes, j'avais mis tout le monde au tapis et j'avais gagné largement la partie. Je prenais une partie des gains pour moi, une autre pour remiser et enfin, la dernière partie, je la mettais dans une petite enveloppe qui revenait au clan. Je commençais de quitter la table et de partir lorsque j'observais une jeune femme s'approcher de moi, lentement. Elle était belle, ooooh oui qu'elle était belle. Bien en dehors de ma zone, loin de là. Je ne me considérais pas moche mais à côté d'elle, j'étais clairement un laideron, pour utiliser une formule couramment utilisée.

Ce n'est qu'à ma grande surprise qu'elle s'arrêta à mon niveau. Me dévisageant. Elle posa sa main sur mon épaule et ses quelques mots susurrés dans un italien sensuel et pourtant si rude, elle m'invita à la suivre.

••••

by Wiise

_________________

All my memories, gather round her
Modest lady, stranger to blue water
Country roads, take me home ⊹ To the place I belong, Metropolis (?), Mountain mamma, take me home, Country roads...
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 17/06/2018
Messages : 14

Loyauté : 84
Célébrité : Ana de Armas.
Crédits : MoonOfBlood.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : trente-deux ans.
Mon métier : directrice de casinos.
Côté coeur : célibataire.

Mon image :
Mikaela Bianchi
« Membre du clan Noce »
Re: wanna play with me? [Mika & Don]
Jeu 28 Juin - 13:10 - #


Quando la donna vuole, il diavolo l'aiuta.


Il n’était pas dans les habitudes de Mikaela de se mêler ouvertement des affaires de la famille, justement parce que cela allait à l’encontre de l’image qu’elle s’efforçait de maintenir. Une tâche qui s’avérait de plus en plus difficile avec les années ; pas parce qu’elle perdait la main, mais plutôt parce qu’à force de se faire manipuler, certains se méfiaient du moindre sourire trop appuyé. Heureusement pour elle, la soldato ne se reposait plus sur ses seuls charmes pour récolter sa part d’informations. Un devoir qui finalement revêtait l’attrait d’un jeu pour elle, tant elle se complaisait dans l’art et la manière de duper son monde. Est-ce que cela faisait d’elle une mauvaise personne ? Une manipulatrice éhontée, quelqu’un sans sentiment et sans scrupules ? Peut-être. Ou alors, c’était simplement un vice, comme d’autres l’alcool ou les jeux de hasard. Personne n’est parfait, après tout. « Signora… » L’un des agents de sécurité la salua à son passage, recevant en échange un sourire lumineux. Après un bref entretien en huit-clos avec sa mère durant lequel Mika avait passé en revue l’avancée de leurs finances - le tout grâce aux rapports précis de Graziella - elle avait remis son masque avant de s’aventurer dans le casino. Qu’ils soient presque tous des Noce ne lui permettait pas pour autant de laisser tomber la comédie, et si cette tension permanente aurait rendu n’importe qui vieux avant l’heure, la Bianchi semblait y prospérer.

« Il gagne trop. » « Peut-être qu’il est juste doué. » « C’est pas possible d’être doué à ce point… Moi j’pense qu’il triche, mais je sais pas encore comment. » Les messes basses des deux hommes en costard, sur sa gauche, attirèrent suffisamment son attention pour qu’elle tourne la tête vers la table qu’ils observaient attentivement. Puis, lentement, ses prunelles vinrent trouver chaque joueur, étudiant sa position et ses expressions. Clairement, quatre d’entre eux étaient en train de perdre : le plus vieux se passait continuellement une main sur le visage, les mâchoires serrées. Un blond sur la droite avait les sourcils froncés, il mâchonnait de temps à autre l’intérieur de sa joue en surveillant la tablée. Autant de signes d’agacement qu’elle avait appris à déceler dès son plus jeune âge grâce aux parties avec son père. Par la suite, elle avait évidemment perfectionné ses propres tactiques, mais elle avait beaucoup appris auprès de lui. Intriguée par l’intérêt que les deux hommes portaient à cette partie, Mikaela se posa non loin d’eux pour en suivre le dénouement. En moins de temps qu’il ne fallait pour dire “tapis”, les derniers jetons disparurent dans le tas du gagnant qui n’avait cessé de prendre de la confiance avec chaque manche. « Qu’est-ce que je te disais ? Il a du talent, le p’tit. » « Non, regarde-le, personne ne gagne comme ça. »

Sans un mot, Mikaela se glissa entre eux, atteignant en quelques pas le joueur de poker ; elle s’abaissa jusqu’à son oreille, une main posée sur son épaule. « Suivez-moi. » Sa voix n’était pas plus haute qu’un murmure, et aussi mélodieuse fut-elle, elle ne laissait aucune place à un quelconque refus. Peut-être l’avait-il senti. Peut-être était-il intrigué. S’il ne l’avait pas suivie, elle aurait probablement demandé à quelques agents de l’encadrer - elle ne l’aurait pas laissé s’échapper. Parce qu’elle l’avait reconnu, après tout, et si elle n’aurait pas été capable de donner son nom et son prénom sans hésitation, elle savait qu’ils faisaient partie du même clan. Elle savait même que ce qu’il venait de faire, à cette tablée, n’était pas uniquement dû au talent. Jetant un bref regard derrière elle pour s’assurer qu’il était toujours là, elle poussa la porte d’une pièce privée, allumant les lumières sur son passage et s’installant immédiatement. Les cartes étaient là, tout était prêt pour une partie, et pourtant Mika n’y toucha pas. Ses prunelles suivirent Donatello lorsqu’il entra : « Vous pouvez fermer, je n’aime pas être dérangée en pleine partie. » Voilà, c’était dit. Elle le provoquait ouvertement. Et malgré son sourire, ses traits demeuraient bien plus sérieux qu’à l’accoutumée. Elle ne se présenta pas non plus, estimant que cela ne ferait qu’ajouter au trouble qu'il devait déjà ressentir. Ce qui lui convenait parfaitement, d’ailleurs. « A moins que toute votre chance ne se soit épuisée ? Belle partie, d’ailleurs. » Posant son menton dans le creux de sa paume, elle le scruta avec un amusement palpable. « Il n’y aura qu’une seule mise ici. Savoir si vous serez interdit de séjour, ou si vous gagnez le droit d’y revenir… » On ne trichait pas dans les casinos de son père, même si c’était pour enrichir les Noce. Et peut-être qu’il ignorait où il mettait les pieds, vu que cet établissement était un achat très récent. Mais il n’y avait rien de mal à le mettre en garde, n’est-ce pas ? Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas joué, de toute façon. Et ça lui manquait bien plus qu’elle ne voulait l’admettre.

_________________


“There were girls who would tear you apart with their lips.”
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 17/06/2018
Messages : 29

Loyauté : 137
Célébrité : Dave Franco
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Tricheur professionnel, ça marche ?
Côté coeur : Célibataire

Mon image :
Donatello Calgoni
« Membre du clan Noce »
Re: wanna play with me? [Mika & Don]
Dim 1 Juil - 22:49 - #

wanna play with me?
Mika & Don
••••

Sans réellement réfléchir, je suivais la jeune femme. Je n'étais clairement pas en position de force. Les deux hommes qui encadraient la jeune femme faisait deux ou trois fois ma taille, tant en hauteur qu'en largeur et si j'étais capable de leur échapper, je ne pouvais lui échapper à elle. Elle faisait partie du clan et si son rang n'étais pas forcément plus élevé que le mien, elle avait une prestance qui ne pouvait que m'inciter à la suivre. Je ne comprenais même pas pourquoi elle me demandait de la suivre à dire vrai mais je choisissais de ne dire mot. Pour l'instant, le silence me semblait être une bien meilleure solution. Nul ne pourra vous retenir votre silence contre vous ou une connerie du genre, c'est ça ? Je plaçais tout de même une main à l'intérieur de ma veste en guise de protection. Je voyais un gorille en costard poser sa main sur mon bras, dans un geste d'excuse, je sortais un paquet de carte. Je n'oserais pas utiliser une arme et de toute façon, je ne pourrais pas rentrer dans un casino avec ce genre d'armes. Alors qu'avec des cartes, aucun soucis. Et j'étais probablement bien plus dangereux avec un (une multitude) paquet de cartes qu'avec un quelconque revolver. Je suivais lentement la jeune femme dont je ne pouvais pas remettre le nom jusque dans une petite salle plutôt calme. Suivant ses ordres, je fermais la porte derrière moi pour que nous nous retrouvions juste à deux. Je comprenais ainsi que nous allions faire une partie, seulement tous les deux. Si une petite partie de moi sentait que j'avais un avantage certain – je ne perdais jamais – je me doutais qu'elle savait cela également. Du coup, ce n'était pas forcément très rassurant. Personne sain d'esprit s'aventurerait à une défaite assurée. Elle avait donc un atout caché dans sa manche. J'en avais plus d'un, au sens littéral, d'ailleurs.

« La chance, je la provoque, madame. » J'essayais de rester un minimum respectueux. Je savais qu'elle avait plus de pouvoir que moi d'une manière ou d'une autre. Principalement parce qu'elle avait le pouvoir de l'argent, chose que je n'aurais jamais. En tous cas, pas avec mon mode de vie. Lorsqu'elle énonça la mise, je sentais que ce n'était pas une partie pour rigoler. Ce n'était pas une petit passe entre amis, non, je jouais beaucoup là. « Je n'aurais que deux questions dans ce cas. La première, est-ce que cela suppose que si je perds, je serais roué de coups ? » Question importante. Je n'étais clairement pas du genre a apprécié le fait de me faire tabasser. Et si je devais déjà trouvé une solution pour m'échapper, autant le faire tout de suite. Je trouve toujours une parade après tout. « La deuxième question... Vous me connaissez, j'en suis sûr, vous êtes sûre que vous ne voulez pas me faire une petite fouille au corps pour vous assurer que je ne tricherais pas ? » Je lui adressais un petit sourire joueur et charmeur tandis que j'ouvrais ma veste pour poser mes jeux de cartes, fermés, sur la table. J'en sortais une dizaine et il semblait évident pour tout le monde que j'en avais d'autres, cachés à d'autres endroits. Ceux-ci étaient les jeux de cartes que j'utilisais principalement pour me dédouaner lorsqu'on m'accusait de triche. Ce genre de jeux tout à fait normaux. Ceci étant, je n'avais pas besoin d'avoir des jeux de cartes truquées pour tricher. J'étais suffisamment doué avec mes mains pour arriver à faire ce que je voulais à n'importe quel moment.

Je regardais le jeu de carte déjà posé sur la table et me doutant d'avance de ce qu'elle pourrait dire je m'asseyais sans y toucher. « Je suppose que je ne dois pas toucher plus de cartes que celles que j'ai entre les mains à chaque jetée ? » Évidemment, je n'envisageais pas le reste. Ce n'était probablement pas mon rôle que de distribuer les cartes et il valait mieux. J'étais capable de mélanger avec une facilité déconcertante et de donner à la personne que je voulais, la carte que je voulais. J'avais pendant un moment envisagé de faire croupier pour le clan. Justement pour être sûr de ne faire gagner que les personnes que je voulais voir gagner. Mais ce n'était pas aussi intéressant et si je pouvais faire gagner bien plus facilement en étant croupier à une table de Blackjack, je n'avais pas vraiment envie de perdre du temps et de l'énergie là-dessus. Battre les gens est bien plus intéressant. « Alors, on continue de se regarder dans le blanc de vos magnifiques yeux ou on commence de jouer ? »

••••

by Wiise

_________________

All my memories, gather round her
Modest lady, stranger to blue water
Country roads, take me home ⊹ To the place I belong, Metropolis (?), Mountain mamma, take me home, Country roads...
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: wanna play with me? [Mika & Don]
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
wanna play with me? [Mika & Don]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How to play skaven?
» [LNL] NOSB en "print & play" payant
» HoN est free to play!
» [Fan-Fiction] Elemantal Hunter: Les mémoires de Mika/Shadow
» Petit coin de rôle-play, version OURS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville-
Sauter vers: