AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Just one race

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 35

Loyauté : 181
Célébrité : Tom Hardy
Crédits : Bazzart

Ma présentation : Juste ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 41 ans
Mon métier : Pilote de course
Côté coeur : Marié à ses voitures

Mon image :
Furio De Rossi
« Membre du clan Noce »
Just one race
Mar 19 Juin - 0:32 - #

Just one race
Ft Irime
••••






J’étais assis, sur la terrasse d’un café, un café typique du coin. Elle se situait sur le bord de la ville, dans un coin peu fréquenté, avec un petit coin à l’ombre. Parfait pour y passer un peu de temps. Mais je n’étais pas là pour ça. Même si cette bonne demi-heure avait tout d’un petit moment de repos bien mérité, le réel but de ma venue était un rendez-vous. Un rendez-vous avec une certaine femme. Irime, il me semblait, ou du moins c’était le nom dont je me souvenais. Je faisais passer le temps en sirotant une boisson alcoolisée. Rien de bien méchant, il fallait être au top pour plus tard. En effet, une course avait été programmé quelques jours plus tôt, une course clandestine. Mon terrain de jeu. Le domaine dans lequel j’étais respecté et sur lequel personne jusqu’à présent n’arrivais à me faire de l’ombre.

La serveuse revenait me voir, me demandant si je voulais reprendre une boisson, d’un signe de main, je lui faisais comprendre que ma réponse était négative. Je regardais ma montre, l’heure approchait, avec ou sans elle, je partirais. Je ne la connaissais même pas d’ailleurs, c’était à la fin d’une course qu’elle était venu m’interpeller, me demandant cette faveur de pouvoir être dans le véhicule lors de la prochaine course. En temps normal, j’aurais dit non. Mais le fait qu’elle soit jeune et intriguée me rappelais moi à mes débuts. Bon Dieu que j’aurais aimé que quelqu’un m’emmène et me fasse valdinguer dans la voiture comme ça. Au début, ça paraît violent, sauvage. Mais plus la course se déroule et plus la beauté de ce sport, des ces magnificences faite d’acier et d’alliage rugir et se déhancher comme elle le font, rien ne vaut ça. C’était pourquoi j’avais accepté. Alors qu’il était l’heure, je laissais la somme sur la table, et je prenais la direction de ma voiture. Ma fameuse BWM sur laquelle je m’asseyais sur le capot. J’attendais à présent la venue de la jeune femme tout en sifflotant.

     
••••


by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 09/06/2018
Messages : 38

Loyauté : 143
Célébrité : Kaya Scodelario
Multi-comptes : Cosima Strelitzia
Crédits : av. Thinkky / sign. EXORDIUM.

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 25 ans
Mon métier : Planificatrice manutention portuaire
Côté coeur : Célibataire

Mon image :
Irime Skoden
« Citoyen de Palerme »
Re: Just one race
Mar 19 Juin - 10:57 - #

Just one
race
L'adrénaline avait un goût. Une saveur. Une odeur. Elle avait une façon bien à elle de se propager dans nos artères, nos veines, de pénétrer chaque fibre de nos muscles. J'aimais cette sensation qu'elle procurait. Ce n'était pas une affaire de danger, ou de risque. Ce n'était pas mon courage qui était mis à l'épreuve, loin de là. Ce n'était qu'une question de sensation.

Le pistolet chargé, braqué sur ma tempe. La chambre était-elle vide ou pleine ? Une chance sur six. Un coup et tout s'envole, tout s'éteint. Ou alors mon corps tremble à chacune de ses cellules comme si les fondements de ma nature humaine se voyaient ébranlés. Je n'avais pas franchi le pas.

Je n'avais pas appuyé sur la gâchette. Lui laissant le choix à lui. Il n'avait pas tiré non plus. Pourquoi ? Comme celles du Seigneur, les voies d'Oscar sont impénétrables. J'avais une chance de me racheter. Une et une seule. Une pression supplémentaire s'ajoutait à mon fardeau. Pression dont je pensais avoir trouvé un moyen de me détacher par moment : l'adrénaline. Conseillée à sortir et voir du monde, je m'étais retrouvée à obtenir d'un pilote un rendez-vous. Un pilote de courses bien particulières... Clandestines et éloignée des pistes. L'animation, la musique, les encouragements, le bruit des moteurs mis à l'épreuve, le crissement des pneus sur l'asphalte. Il fallait que j'essaye. Il fallait que je tente le coup. Non pas pour la compétition, mais pour toutes les sensations que cela pouvait procurer.

Sans avoir été insupportable - me semble-t-il - j'avais abordé ce Furio à la fin de sa course. Le questionnant sur la façon dont il avait ressenti la course, comment se sentait-on au volant d'un tel bolide, la perception de la vitesse et du monde qui défile sous nos yeux. Et quelques points de mécanique. Si je n'étais pas mécanicienne, j'avais toujours eu cette curiosité maladive envers les mécanismes. Comme tout enfant trop touche à tout je démontais sans réussir à remonter - m'attirant bien des foudres supplémentaires de mon géniteur - mais au fil des ans, j'étais devenue assez dégourdie et débrouillarde. Et puis de nos jours, on n'imagine pas toutes les possibilités d'apprentissage grâce à Internet ! Des forums sur tout et n'importe quoi avec des professionnels et des amateurs, des cours en ligne et nombreux tutoriels. On peut même commander des pièces à l'autre bout du monde en un clin d'œil !

Ce n'était pas le motif du rendez-vous. Je voulais essayé. Ne pas me reposer uniquement sur ses impressions à lui. Et il avait accepté ! Il fallait que je le retrouve dans un café dont le nom m'échappe mais dont la localité est bien dessinée dans mon esprit. Aux abords du café, je le vis vers sa voiture. Pressant le pas à courir de petites foulées, je rongeais la distance qui nous séparait. « Attends-moi ! » Dis-je une fois proche de sa hauteur, un léger sourire aux lèvres et un souffle légèrement haletant. « Salut, je pensais pouvoir arriver à l'heure, désolée, ma montre doit retarder de quelques minutes », m'excusai-je en arrivant face à lui. C'est que je n'aurais raté cette opportunité pour rien au monde, même s'il avait fallu que je m'accroche au toit pour qu'il m'y amène !

_________________

Does it terrify you ? Or do you feel alive ?
- you can’t remain the prey
►play me
Revenir en haut Aller en bas
 
Just one race
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR] Race for Berlin - Zhukov vs Koniev
» Arghhhhh...toujours rien ! c'est un lapin de race Bernardo ?
» Barcelona World Race official game
» Race for Berlin (Battles Magazine #4)
» Le super-méga-nain-ultime-de-sa-race-qui-tue VS le sénile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Banlieue-
Sauter vers: