AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Let me in ! - Ft. Lorenzo.

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Let me in ! - Ft. Lorenzo.
Dim 10 Juin - 21:35 - #

Maggie avait les yeux injectés de sang, probablement le résultat du très peu nombre d'heures de sommeil qu'elle s'autorisait ces derniers jours. La brune avait l'air fiévreuse, presque maladive si bien que les passants changeaient presque de trottoir pour éviter de la croiser. Voilà une semaine, une longue semaine que le drame avait eut lieu. Une semaine que Maggie ne trouvait plus le sommeil, une semaine qu'elle se repassait la scène en boucle. Son commissaire lui avait affirmée qu'elle ne devait pas s'inquiéter, que tout ceci ne ferait pas la Une des journaux. Il avait eut raison, oui mais l'événement continuait de faire la Une des cauchemars de la lieutenant. Aujourd'hui, elle s'était décidé à sortir de chez elle. Elle devait se rendre au parquet de Palerme ou plus précisément au bureau du procureur Volfoni. Ils devaient discuter, ils devaient mettre les choses au clair. Maggie devait lui faire comprendre que tout ceci n'était qu'un accident. Elle devait lui montrer qu'elle pouvait toujours se rendre utile. Se rendre utile, oui, c'était plus qu'important pour la brune. C'était une question de vie ou de mort, elle ne pouvait pas imaginer un monde où elle s'avérait être inutile. A quoi bon continuer de vivre si elle n'était pas utile à quelque chose ?

Maggie franchit les portes qui donnait au secrétariat du bureau du procureur. Immédiatement, ses prunelles chocolats croisèrent celles de la secrétaire du procureur. La femme derrière le bureau haussa les sourcils avant de bondir de sa chaise pour venir à la rencontre de Maggie. Les deux jeunes femmes se connaissaient et Bella connaissait même assez Maggie pour savoir qu'elle était ici pour une raison particulière.

- Lieutenant Keegan, il est occupé.
- Dites lui que je veux le voir.
- Lieutenant, je vous ai dis qu'il est occupé.
- Je m'en fiche ! Laissez moi le voir. Maintenant.

Sans s'encombrer de plus de politesse, Maggie tenta de passer à côté de la secrétaire pour se diriger vers la porte qui menait au bureau du procureur. Cependant, la blonde semblait tout aussi déterminée que Maggie à l'empêcher d'entrer dans le bureau.

- Lieutenant, non !

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 20/05/2018
Messages : 67

Loyauté : 203
Célébrité : Christian Bale
Crédits : wiise

Ma présentation : Fiche de présa
Ma fiche de liens : Les liens
Mon âge : Quarante deux années d'ambition.
Mon métier : Procureur, crucifieur public.
Côté coeur : Divorcé instable.

Mon image :
Lorenzo Volfoni
« Membre du barreau de Palerme »
Re: Let me in ! - Ft. Lorenzo.
Mer 13 Juin - 20:59 - #

Le nez dans les dossiers, Lorenzo est totalement plongé dans son travail, si bien que dans ces moments là, il en élude totalement le monde extérieur. Il n’y a qu’Isabella qui arrive à le sortir un peu de sa transe pour attirer son attention sur autre chose, en commençant par ses besoins vitaux, du type se nourrir. Puisqu’une fois qu’il s’emporte dans son travail, dossiers, affaires, plaidoiries, il en oubli absolument tout, jusqu’à sa propre santé, son propre corps. Malgré le fait qu’il en oubli tout, sa concentration se brise lorsqu’il entend des voix, des éclats de voix, presque, venant de l’extérieur de son bureau. Il sait qu’Isabella est en poste, après tout, c’est elle même qui lui a apporté le dossier qu’il tient entre les mains. Il lui a bien précisé ne pas vouloir être dérangé, se penchant sur une affaire particulièrement délicate, mais il ne peut résister à porter une attention toute particulière à ce qui semble se dire de l’autre côté de sa porte. Posant le dossier, qu’il referme soigneusement, précautieusement, sur son bureau, il se lève et s’approche doucement de la porte.
Il en écoute ce qui se dit, comprenant aisément qu’Isabella refuse de faire entrer quelqu’un dans son bureau. Un quelqu’un qu’il reconnaît vite, d’ailleurs. Pas par la voix, mais bel et bien par son nom. Maggie Keegan. Impossible d’ignorer de qui il s’agit, puisque Lorenzo et cette dernière étaient plutôt en bons termes, jusqu’à ce qu’elle commette une faute qu’il juge impardonnable. Une erreur. Une simple erreur, bien qu’une erreur parfaitement regrettable. Un geste dont il n’arrivera probablement jamais à se pardonner et qui s’est révélé punitif pour la jeune femme. Simplement parce que depuis ce jour, Lorenzo est incapable de la regarder en face, de lui accorder ne serai-se qu’une bribe de son attention, ou même encore de collaborer avec elle sur une mission. Un poids mort, voilà ce qu’elle est à ses yeux. Un détestable poids mort, même si cette vérité est douloureuse pour elle, comme elle l’a été pour lui, car Lorenzo déteste être déçu ainsi par quelqu’un qu’il estime véritablement. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé avec Maggie Keegan.

Patientant un instant, il entend Isabella qui persiste, qui s’exclame, même, un « non ! » plein d’entrain. S’en est assez et même si le procureur est patient, il n’a pas envie d’un esclandre juste devant son bureau. Il n’a clairement pas besoin de ça, surtout pas avec un membre du corps policier. Même si, au poste, tous savent que Maggie est désormais un vilain petit canard que le procureur ne daigne pas côtoyer et que cela doit certainement peser sur ses relations avec ses collègues et plus largement son travail.
Ouvrant sa porte, presque en trombe, il s’avance d’un pas à l’extérieur de son antre. « Assez ! Je n’ai pas envie d’une scène juste devant mon bureau ! » Persifle t-il, plutôt acerbe et dur. « Lieutenant, qu’est ce que vous fichez ici ? Vous savez pertinemment que je n’ai rien à vous dire et que je n’ai certainement pas envie de vous entendre. Vous en avez assez fait » Renchérit-il tout aussi dur, tout aussi froid, tout aussi déterminé. Puisque Lorenzo a beau servir la justice, il n’en est pas moins catégorique avec ses collaborateurs. Il sait la justice de Palerme, jusqu’à la police, en partie corrompu, aussi, il ne veut pas s’encombrer de quelques éléments perturbateurs ou défectueux, et c’est exactement ce que Maggie est désormais, à ses yeux. Lui laissant un gout amer dans la bouche.
Isabella se tient toujours debout face à la jeune femme, imposante de part ses talons haut, le regard tout aussi dur que son supérieur, quant au fait de faire régner un peu d’ordre en ces lieux. Ses yeux clairs semblent déterminés, pourtant, elle se décale d’un pas, lorsque Lorenzo en fait un de plus. « Vous avez une mine affreuse lieutenant, je doute que vous soyez en pleine possession de vos moyens » Articule t-il de nouveau, en s’étant approché, toisant la jeune femme avec un brin de pitié. Il est dur, très dur, il le sait. Elle doit déjà suffisamment souffrir de sa propre culpabilité, mais ce n’est pas suffisant, pour ce paladin dévoué à la justice. Si bien qu’il en vient à être aveuglé, éludant volontairement son empathie.

_________________
They say war is inevitable, and it's true. But oh, I'll win, be aware of that. I'll win and they'll all be lying down at my feet. I'm the moderne Cesar. Yeah, this will be a masterpiece.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Let me in ! - Ft. Lorenzo.
Sam 23 Juin - 12:55 - #

Il y a encore un peu de raffut dans le secrétariat du procureur. Pour l'instant, personne n'est venu voir ce qu'il se passe entre les deux jeunes femmes mais si elles continuent comme ça, il y aura certainement des curieux qui se présenteront à l'entrée du bureau. Maggie tente encore d'insister, physiquement cette fois-ci, mais Isabella est tel un cerbère qui protège l'entrée de l'enfer, elle ne veut pas la laisser passer. Maggie se renfrogne lorsque l'assistante donne un peu de voix pour se faire entendre.
Sans prévenir, la porte du bureau s'ouvre à la volée. Le procureur Volfoni entre dans la pièce et les deux jeunes femmes se stoppèrent net. Les prunelles chocolats de Maggie se posèrent sur le nouvel arrivé. Immédiatement, les mots tranchants du procureur se firent entendre. Maggie déglutit en l'observant de ses yeux fatigués. Si Isabella se tient toujours entre eux, la lieutenant ne la calcule même plus. Elle a obtenue ce qu'elle voulait : Voir Lorenzo. C'était déjà ça.

- Monsieur je.. Je veux juste discuter. Trouver une solution au problème. Je peux faire plus. Laissez moi une chance, juste une chance.

Lorsqu'il s'approcha d'elle Maggie ne bougea pas d'un poil. Elle avait beau avoir une mine abominable, elle voulait faire quelque chose. Elle voulait se rendre utile d'une manière ou d'une autre. Elle voulait pouvoir réparer son erreur, montrer à Lorenzo qu'elle était toujours capable de faire quelque chose pour lui. Elle voulait absolument lui prouver qu'elle pouvait encore être utile.
L'homme remarqua qu'elle n'était pas en grande forme et il sous-entendit même qu'elle n'était pas en pleine possession de ses moyens. Maggie secoua négativement la tête avant de se frotter les yeux comme pour essayer de se donner une certaine contenance. Elle devait montrer qu'elle était en pleine forme. Oui, voilà, en pleine forme. Même si l'esprit pouvait faire des miracles, pour le coup, son esprit n'allait pas lui faire rattraper les heures de sommeil en retard.

- Je vais bien. Je vais très bien, ne vous en faites pas.

Les quelques heures de sommeil qu'elle avait réussit à avoir cette nuit, c'était grâce à une bouteille de whisky bon marché. Après avoir bu la quasi totalité de la bouteille, Maggie avait fini par s'effondrer sur son canapé. Voilà à quoi elle était réduite, boire jusqu'à s'effondrer pour pouvoir avoir un semblant de repos. C'était donc ça l'enfer ?

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Let me in ! - Ft. Lorenzo.
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me in ! - Ft. Lorenzo.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille de San lorenzo 8 mai 1863
» Mission Classique : Lorenzo & Chouliette [Toutes plateformes]
» "Lorenzo, but my friend call me Enzo...Kidding, I don't have any friends" - Lorenzo Melanoti
» ◊ SMS de Lorenzo Calloway

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville-
Sauter vers: