AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 [Furio - Oriana] It's only about mecanics

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
[Furio - Oriana] It's only about mecanics
Sam 9 Juin - 0:30 - #

It's only about mecanics
Ft Oriana
••••






J’étais assis sur le canapé, j’attendais l’appel d’un de mes fournisseurs. Je venais de commander deux nouvelles plaquettes pour ma dernière acquisition. Une Ford Mustang GT. C’était la voiture de mes rêves, celle que je voulais depuis tout petit. Et je l’avais enfin. Mais avant de la faire rouler et de donner à Palerme le bonheur du vrombissement de ce son divin, je préférais changer et m’occuper moi-même de quelques parties du véhicule. J’aimais avoir ma patte sur le véhicule. Le temps passait tellement lentement. Si lentement que je me surprenais à essayer de deviner le modèle des véhicules défilant dans la rue. Puis, le téléphone vibrait enfin. La confirmation que mes pièces étaient enfin disponibles. « C’est pas trop tôt » lançais-je. Ni une, ni deux, je me précipitais à bord de ma BMW pour me rendre sur place en un temps-record.


Je ne cherchais pas compliqué et je pris la première place qui s’offrait à moi. Je sortais tout en faisant bien attention à verrouiller le véhicule, puis je prenais la direction du petit magasin. J’étais presque aussi excité qu’un enfant auquel ses parents venaient de lui annoncer l’arrêt de l’école. Je ne pouvais donc plus attendre une seconde de plus. J’entrais dans la boutique, après la salutation habituelle et la parlote sur les news mécaniques, je réglais les pièces, les attrapaient et je sortais. Je reprenais la direction de mon véhicule. Sur le chemin, un visage familier, enfin familier, un visage qui ne m’était pas inconnu, très vite, je me souvenais que la personne un peu plus loin n’était autre que la jeune femme du mois dernier, avec un modèle de véhicule plutôt intéressant. Ma curiosité reprenait le dessus, de mémoire, je n’avais pas décelé de problème gênant dessus, juste la climatisation qui fonctionnait que quand elle le décidait, le rayonnement du phare avant droit un peu trop haut, et enfin, et le seul petit hic, c’était le parallélisme de ses pneus avant. Ce n’était pas à un point où la demoiselle était en danger à cause de cela, mais c’était plus son portefeuille qui l’était à cause du risque d’usure de ses pneus. Étant désormais à sa hauteur, je me grattais le cou alors que je disais à voix haute. « Cassano ? C’est bien ça ? Alors, comment va la voiture ? » Pas la question que tout le monde aurait posé, mais c’était ce que moi je posais. Je parlais voiture, mangeais voiture et dormais voiture. Les voitures étant ma vie, il était normal que ma question portait dessus, surtout à une presque inconnue, que demander d’autre sinon ?

     
••••


by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 17
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: [Furio - Oriana] It's only about mecanics
Dim 17 Juin - 15:17 - #

It’s only about mechanics

 
Furio De Rossi ✤ Juin au centre ville

«Without the mask where will you hide, can't find yourself lost in your lie ♪  »
Une journée de repos. Une journée de congé. Une journée de liberté. C'est bien rare qu'Oriana ne s'accorde une telle journée. Parce qu'en général, elle les passe à recasser le passé, à essayer de trouver des gens qui pourraient lui apporter des réponses et face à son absence de résultat, il n'y a que la douleur encore et toujours. Il n'y a rien pour l'aider à aller mieux. Peut-être qu'elle devrait tenter de tourner la page, mais comment effacer cela. Comment effacer ce traumatisme si important alors qu'elle n'a aucune réponse, aucune idée de ce qui a bien pu se passer. Alors elle le sait, il vaut mieux éviter de s'accorder des temps de repos. Mais là, elle l'a fait. Parce qu'elle était fatiguée et qu'elle avait réellement besoin d'une pause. Une vraie pause. Pas ce genre de pause où elle recasse mais une vraie pause. Quelques pas sur la plage pour que Shiva puisse se dégourdir les pattes, une petite visite dans l'une des nouvelles galeries d'art de Palerme pour trouver un tableau pour son cabinet et même un passage chez le coiffeur pour rafraîchir les pointes. Elle a terminé sa série d'emplette par l'animalerie pour récupérer un sachet de croquettes et quelques jouets pour Shiva. C'est donc avec un sachet en papier kraft qui contient ses quelques achats callé dans le bras gauche qu'elle s'est arrêtée pour répondre à un texto. Et quand elle range son portable pour reprendre la route, une voix masculine l'interpelle. Elle relève le regard et reconnaît l'homme qui s'est chargé de la révision de sa voiture. Elle sourit un peu et lui dit : « C'est bien ça oui... ».

Furio De Rossi. Oriana a une plutôt bonne mémoire des noms et des visages. Il faut dire qu'elle reçoit pas mal de patient et qu'elle a intérêt à pouvoir les discerner les uns des autres. Elle reprend la parole pour répondre à son autre question : « Elle va bien ! J'en prends bien plus soin que je n'en ai réellement besoin ». Elle s'en sert assez peu. Parfois quand elle ne se sent pas le courage de prendre le bus ou de marcher. Quand elle emmène Shiva en balade aussi. Mais elle a toujours ce petit moment d'angoisse quand elle se met derrière le volant, qui lui rappelle ce qu'elle a vécu. Et d'ailleurs, sa boîte automatique en est une conséquence directe et un rappel ironique de ce qu'elle risque en prenant le volant de cet engin de malheur. Alors elle ne l'utilise pas si souvent que ça et fait preuve de précautions excessives quand il s'agit de l'entretien du véhicule. Comme si cela pouvait empêcher une erreur de conduite de sa part ou de la part d'un autre conducteur ? Elle adresse un sourire à Furio et demande : « Comment vont les affaires ? ». D'une certaine façon, elle apprécie qu'il n'ait pas demandé comment elle allait. Le premier réflexe de la plupart des gens en général, mais pas le sien. Peut-être par désintérêt ou pas simple manque de pratique humaine. Difficile à dire. Alors c'est avec le même comportement qu'elle s'adapte en lui retournant une question moins intrusive que les banalités habituelles.

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: [Furio - Oriana] It's only about mecanics
Mar 19 Juin - 1:03 - #

It's only about mecanics
Ft Oriana
••••




Oriana  m’annonçait que le véhicule allait bien, c’était presque un soulagement pour moi. C’était peut-être bête d’un point de vue extérieur, mais pour moi non. Savoir que la voiture était entre de bonnes mains était une nouvelle aussi belle que si une personne lambda apprenait qu’un chien était placé dans une bonne famille. C’était alors que la jeune femme rétorquait. Elle demandait comment allaient les affaires. J’étais transparent avec elle, aucune raison à mentir. Mis-à part mon lien avec les mafieux. Mon business était parfaitement légal. Je n’avais donc rien à cacher dessus. Même si j’étais plus en déficit plutôt qu’en profit, ma vraie source d’argent venait des courses. « En ce moment ça se passe plutôt bien. Même si c’est pas encore la grande folie, les gens qui se bousculent à la porte, j’arrive à en vivre. » Ironique, surtout quand on voyait les voitures que je possédais. Je reprenais. «  Je commence à avoir quand même une petite clientèle fidèle. Du bouche à oreille principalement, je préfère ça plutôt que les méthodes de maintenant. Mais bon, c’est ma passion, je le ferais même s’il n’y avait pas d’argent à la clef. » finissais-je. Puis, d’habitude, lors d’un contrôle technique, les clients restent à côté et discutent avec moi, du beau temps, de la pluie, de tout et de rien. Mais ils discutent. Or, Oriana n’était pas resté dans le garage, je ne savais donc rien sur elle. Et étant donné qu’en ce moment, hors mafia une nouvelle fois, je n’avais que très peu d’interaction sociale. Autant dire que si je pouvais discuter un peu, j’allais le faire. C’était à mon tour de lui demander comment allait le travail. Problème. Je n’avais aucune idée sur son travail. Sans tourner autour du pot, je lui adressais. « Et vous ? Vous ne m’aviez pas dit ce que vous faites dans la vie ? ». Réellement intrigué, et espérant ne pas trop empiéter sur son temps, j’espérais donc une réponse positive.  

     
••••


by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 17
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: [Furio - Oriana] It's only about mecanics
Ven 22 Juin - 22:00 - #

It’s only about mechanics

 
Furio De Rossi ✤ Juin au centre ville

«Without the mask where will you hide, can't find yourself lost in your lie ♪  »
Oriana n'est pas restée le temps du contrôle technique. Après tout, elle déteste tout ce qui se rattache aux voitures en général. Avec le temps, elle a appris à dompter sa peur et à pouvoir remonter dans une voiture, en tant que passagère d'abord puis en tant que conductrice. Mais cela a été long, et il y a toujours une certaine angoisse qui flotte à l'orée de sa conscience. Cette boule étrange qui s'installe dans sa gorge ou dans son ventre et qui reste là, du moment où elle démarre au moment où elle coupe le moteur une fois garée devant sa destination. Alors, elle n'a pas réellement eu l'envie de vouloir rester. D'autant plus qu'elle n'est pas très à l'aise en relation. Mais là, maintenant qu'il l'interpelle, elle est un peu forcée de lui parler. Heureusement, elle a un côté bienveillant Oriana, un côté très doux, même si elle est parfois inadaptée. Alors elle lui pose une question pour entretenir la conversation qu'il a engagée et elle s'intéresse à la réponse lorsqu'il commence à parler. « Je comprends... C'est beaucoup trop rare de nos jours, les artisans qui prennent soin de leur clientèle... ». Oriana regretterait presque de ne pas être restée le jour de son contrôle technique. Mais bon, elle ne peut pas changer le passé. « C’est agréable de voir que ça existe encore... Et j’espère que vous êtes patients, je dépose ma voiture en réparation au moindre bruit inquiétant… ». Elle rit un peu, se moquant d’elle-même d’une certaine façon. Mais à l’entendre, elle se dit qu’elle a eu raison de suivre le conseil qu'on lui a donné et d'aller voir cet homme qu'elle ne connaissait pas. Il a l'air vraiment intéressé par son boulot et d'être relativement humain, comparé à d'autres.

Puis, il lui retourne la question, en lui signalant qu'elle ne lui a pas dit ce qu'elle faisait dans la vie. En effet, elle ne l'a pas fait. Elle ne s'étale pas en général, elle ne s'expose pas. C'est un peu triste. « Je suis pédiatre. Je suis installée dans un cabinet à quelques rues d'ici ». Elle sourit un peu plus largement à l'évocation de son propre travail. Si elle n'aime pas trop les relations sociales, lorsqu'elle enfile sa blouse et qu'elle se retrouve face au visage d'un enfant. « Je crois que c'est ce que je préfère le plus au monde, le sourire d'un enfant ». La force et leur courage aussi face aux maladies. Ils sont tellement forts malgré leur jeune âge. C'est quelque chose dont Oriana s'émerveillera toujours. Elle sourit un peu et dit : « Finalement, on fait un peu la même chose tous les deux... Vous réparez des moteurs, moi je répare des gens... ». C’est assez drôle de faire la comparaison, mais c’est vrai que d’une certaine façon, ils se ressemblent. Et si on pourrait se dire que le corps humain est bien plus complexe qu’un moteur de voiture, mais en réalité, le corps humain est en général bien calibré et fonctionne un peu comme un mécanisme d’horloge, si l’on peut dire.

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: [Furio - Oriana] It's only about mecanics
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
[Furio - Oriana] It's only about mecanics
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Moc] John Frizer et Furio !
» Orianna Support

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Hors jeu : Flood, jeux et archives. :: Les archives :: Les archives des rps-
Sauter vers: