AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Mer 6 Juin - 0:25 - #

Paramètre
inattendu
Loin d'être de bonne humeur mais affichant une bonne figure. Je maudissais intérieurement l'équipe d'avoir tenté l'optimisme. La chance ne devait pas être un paramètre à prendre en compte. La chance, c'était instable, hasardeux et n'obéissait qu'à une loi : celle du chaos. Si Dekian m'avait écouté, je ne me serais pas retrouvée au beau milieu de ce gala huppé dont chaque code m'échappait. Enfin non, pas tellement... j'avais eu le temps d'en apprendre des mondanités depuis mon arrivée à la Cosa Nostra. Notre clan n'était pas réputé pour son raffinement et sa finesse, nous préférions l'action aux boniments et aux apparences. Tout ce superficiel n'avait aucun sens. Un théâtre et ses comédiens. Alors c'est ce à quoi je devais jouer : aux comédiennes. Affublée d'une belle robe satinée, dos à nu et cheveux coiffés, le souvenir du souffle coupé de Dekian à mon apparition me faisait encore rougir. Loin d'être à l'aise, je craignais de croiser Leo dans ce genre de fêtes. Comment parviendrai-je à me justifier ? Une informaticienne barrée dans ses jeux vidéos et ses univers extravagants, d'un accoutrement digne d'une étudiante préférant les journée cocooning avec son chat devant des séries que refaire le monde, ça n'avait pas sa place dans un tel monde.

Éloignée de l'opulence, de la richesse - bien que mon compte en banque se portait mieux que jamais depuis Pagliarelli - et de toutes ces causes soit disant humanitaires défendues dans ces meeting ostentatoires, je parvenais toutefois à me fondre dans la masse. Un rôle de surveillance : l'assurance que chaque pièce du puzzle s'emboîte à la perfection. Nous n'avions pas trouvé d'accord avec cet homme. Le fait de perdre deux de ses plus proches collaborateurs n'avait pas persuadé Canziano Torelli d'abandonner son entrée en bourse. L'entreprise qu'il montait concurrençait l'une des principales firmes de la Cosa Nostra et il nous avait été demandé de nous assurer qu'ils renoncent à entrer dans la danse. Les choses ne s'étaient pas déroulées correctement, causant la mort des deux associés. Ce soir, ce serait au tour de Torelli d'être réduit au silence. Il était déjà mort au moment où il avait enfilé son costume trois pièces. Ce quinquagénaire classieux aimait s'entouraient de jeunes femmes et ce soir ce devait être moi. Si j'abhorrais l'idée, je ne pouvais me permettre que l'opération échoue... En plus de m'assurer que la substance déposée sur sa peau agisse, je devais le convaincre de me mener jusqu'à son bureau où je pourrais accéder à son ordinateur et tenter de collecter toutes les données pouvant concerner son entreprise.

Séduire Canziano ne fut pas difficile. À vrai dire, tout ce que j'avais à faire c'était le saluer. Le fait de voir un visage inconnu à l'une de ses réceptions l'intriguait et je n'avais alors qu'à faire se poursuivre le mystère. Un endroit où nous serions sûrs d'être tranquilles, lui demandai-je avec malice. Le champagne lui avait assez monté à la tête pour qu'il me conduise jusqu'à son office. Un bon point qui vit rapidement une bête noire se pointer. « Crois-tu que je serais arrivé à cette place dans la société si j'étais aussi naïf que tu ne le penses ? » La clé se tourne, je fais volte-face vers Torelli alors que mon cœur manque un battement. « Qui t'envoie ? » Son ton menaçant est à la fois calme et ferme. À chaque pas qu'il fait vers moi, je recule. Loin d'être la plus douée au combat, je voulais penser à une solution qui m'éviterait d'avoir à sortir de là en sang.

Aucune arme ne m'avait été laissée hormis un petit couteau que je gardais à ma cuisse. Passant ma main sur la fente droite de ma robe, je remarquai que Canziano peinait à respirer. Il suffoquait petit à petit de plus en plus jusqu'à s'écrouler au sol et convulser. Presque soulagée, je me ruai sur son bureau pour trouver un ordinateur ou ne serait-ce qu'une tablette. Terminal trouvé, je l'ouvris et entrai une clé qui fit sauter le mot de passe requit. Un virus se propageait dans l'ordinateur portable, copiant les fichier un à un pour les envoyer sur un cloud impossible à tracer. Le darknet avait ses bons côtés dans notre métier. Reprenant la clé, me précipitant pour prendre le pouls de Torelli, je pris soin de tout remettre en ordre et quittai le bureau.

Plutôt que de tuer les associés un à un, la Cosa Nostra aurait pu trouver bien des moyens de retourner la situation à son avantage. Leur disparition allait attirer l'œil des autorités sur l'une de nos entreprises. Mais je n'étais ni économiste, ni payée à réfléchir. Un ordre était un ordre et si quelqu'un voulait la jouer fine, il n'avait qu'à agir plus tôt. Quittant le couloir à la hâte, je ne remarquai que du coin de l'œil l'arrivée d'un jeune homme dont je percutai malencontreusement l'épaule. « Pardon », échappai-je avec un sourire lointain, bien trop focalisée sur la mission et non sur les politesses. Mais étrangement, ce regard m'intrigua. Comme un signe au loin de quelqu'un qui vous interpelle. Fronçant les sourcils un instant, je secouai la tête pour laisser tomber cette distraction. Une apparition dans la salle principale, quelques courbettes et je m'en retrouvais à emprunter les dernières marches menant à la sortie de ce gala interminable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Mer 6 Juin - 12:48 - #


   Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

   Paramètre inattendu

   

   Le clan des Brancaccio avaient besoin d'un homme de confiance pour mener à bien cette mission. Assister à un gala et inciter l'hôte, signore Torelli de renoncer à son entrée en bourse. Pour cette raison, il fallait un homme digne de cet objectif. Les consiglieri et Ivan avaient dû penser à Dante ou à un de ses hommes puisque son père lui avait demandé de s'en charger. Connaissant Lazare, il avait dû s'arranger pour mettre en lumière son rejeton. Dante savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur mais, il aimait les défis. Le jeune homme aimait aller de l'avant, faire ses preuves au sein de la Cosa Nostra après tout il ne vivait que pour ça. Il détenait cette soif de reconnaissance et de fierté. Les rendre fiers c'est tout ce qui comptait à ses yeux. C'est donc sans rechigner qu'il avait accepté la tâche. D'ailleurs, il avait souhaité s'en charger plutôt que de laisser cette besogne à l'un de ses soldati, les enjeux étaient beaucoup trop importants pour le clan. Dante voyait cette intervention comme un jeu d'enfant notamment, parce qu'il adorait les galas. Il se sentait comme un poisson dans l'eau et connaissait les codes de la bienséance. Di Annunzio avait beaucoup lu à ce sujet comme les règles pour bien se comporter dans la haute société. Son érudition, son amour pour les arts et le fait qu'il prenait soin de lui, permettait à Dante de se fondre dans la masse. Seul, sa façon de parler, son petit sourire en coin et son regard espiègle lui permettaient de se faire remarquer et marquer les esprits. Pour l'occasion, Dante s'était vêtu d'un de ses plus beaux costumes. Le jeune homme n'avait rien négligé que ce soit les boutons de manchette aux chaussures en passant par la cravate. Il était élégant et espérait séduire par son charme. Bien évidemment, lorsqu'il parlait de séduction, il n'envisageait un seul instant de s'envoyer en l'air avec la première ou le premier venu ce qui pourrait le détourner de sa mission principale. Dante envisageait d'utiliser cet atout pour en arriver à ses fins. Quelques heures plus tard, Di Annunzio se retrouva à la réception. Le capodeccina avait déjà un plan en tête. Il envisageait de séduire le fils Torelli pour être présenté au père. D'après ses renseignements, le fils était un crétin notoire qui ne connaissait rien aux affaires. En revanche, ce dernier avait un goût prononcé pour l'argent, il le claquait en un rien de temps ce qui ne devait plaire au signore. Cependant, il tenait une place importante auprès de Canziano. Dante avait passé une partie de la soirée à parler et rire auprès du fils avant de lui lâcher qu'il était prêt à faire don d'une somme généreuse à l'entreprise de Torelli et que s'il lui permettait une rencontre avec son père, il lui donnerait le double pour remercier son nouvel ami. Comme il s'y attendait, le garçon tomba dans le piège de l'appât du gain avant de demander à un de ses employés de lui dire où se trouvait son père. Ce dernier lui fit part qu'il avait vu Torelli senior en charmante compagnie se mettre à l'écart. Dante fronça les sourcils. Il se rendit compte qu'il avait perdu son temps et qu'il serait difficile à présent d'accoster Canziano. Di Annunzio déteste l'échec et il avait l'impression qu'il s'en agissait d'un. Le capodeccina devait rectifier le tir et tant pis s'il devait faire sans le fils. Il se retira rapidement, prétextant qu'il devait se rafraîchir le visage avant de disparaître de la foule en se dirigeant vers le bureau de Torelli d'un pas déterminé. Dante était tendu, agacé par son erreur de débutant, il allait employer les grands moyens quitte à relever ses manches. Alors qu'il s'approcha du bureau, une jeune femme en sorti et le bouscula pour partir en vitesse. La belle inconnue s'excusa aussitôt avant d'attirer son attention. Un court instant, Di Annunzio fut comme pétrifié. Il ignorait qui elle était mais elle ne le laissa guère indifférent. Il avait cette sensation de déjà-vu à moins qu'il ne soit en admiration devant ce beau minois. Cependant, il ne devait pas se détourner de sa mission. Instinctivement il se retourna vers la porte du bureau ouverte et aperçu au sol Torelli inanimé. Dante lâcha un juron : « Fais chier ! » comprenant qu'il venait de se faire doubler par un membre de la Cosa Nostra. Il s'empressa alors de rattraper la jeune femme qu'il attrapa par le bras. « Tu comptes aller où comme ça ma jolie ? Je crois que toi et moi devons discuter. » Di Annunzio était furax mais, il essaya de ne rien paraître. Il devait garder son calme afin que la situation ne dérape pas encore plus qu'elle ne l'était déjà.


AVENGEDINCHAINS
   


hj : J'espère que ma réponse ira et que le fait d'avoir rajouter un fils à Torelli ne change rien :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Mer 6 Juin - 17:25 - #

Paramètre
inattendu
Parvis franchi, poudre d'escampette en action. C'était sans compter sur cette étreinte éveillant stupeur et tremblement : demi-tour et me voici en vis-à-vis avec cet homme croisé dans le couloir. Je gardais mon calme malgré un palpitant en branle. Ce regard qui m'avait troublée m'avait rattrapée. Si ça aurait été flatteur et quelque peu désirable, ce n'était pas par attrait qu'il s'était empressé de me retenir de m'envoler.

Un ton ferme qui n'appelait aucune négociation. Il avait vu Torelli. Il avait fait un lien. Il n'y en avait aucun. Sourcils foncés, j'essayais de tirer mon bras pour le lester de l'étreinte inconvenante. En vain... jetant un coup d'œil derrière l'épaule de l'importun, je constatai que personne ne prêtait encore attention à nous. Tant mieux. Il fallait éviter de se faire remarquer, de provoquer l'esclandre. Alors je me rapproche de l'inconnu et m'adresse à lui d'une voix basse. « On ne se connaît pas, je doute que nous ayons quoi que ce soit à voir l'un avec l'autre alors lâchez-moi avant que je n'appelle la sécurité », lui intimai-je d'un regard intimidant - autant que peut l'être un de mes regards... je ne suis pas de ceux qui inspirent le plus de crainte.

_________________
far from what i was
looking for
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Mer 6 Juin - 18:50 - #


  Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

  Paramètre inattendu

 

  Il ne fallait pas être un génie pour comprendre ce qui venait de se produire à l'intérieur du bureau. En revanche, Dante ignorait les raisons qui avaient poussé la belle inconnue à le tuer. Peut-être une tentative d'échapper à ses avances ? Il en doutait fortement. La jolie brune n'avait en rien d'une écervelée bien au contraire, elle semblait débrouillarde et maligne. La seule idée plausible était qu'il venait de se faire doubler par un membre de la Cosa Nostra. Il ignorait de quel clan elle faisait partie mais quelque chose lui disait qu'il finirait très vite par le savoir. Dante ne comptait pas la laisser partir, il aurait des comptes à rendre à Ivan et également à son père. Il lui fallait de quoi expliquer cet échec où du moins semi échec car il n'y avait plus de soucis à se faire maintenant que Torelli avait rendu l'âme. Di Annunzio serra fermement le bras de la jeune femme. Elle avait beau se débattre, il ne la laisserait pas s'enfuir. S'il avait su qui elle était à ce moment précis, il aurait encore plus resserré sa main pour qu'elle ne l'abandonne plus jamais. Dante attendait des explications, il se doutait qu'il ne les aurait pas aussi facilement. Après tout, elle avait tué un homme sans le moindre remord alors ce n'était pas parce qu'un inconnu lui ordonnait de parler qu'elle allait le faire aussitôt. Le capodeccina vit juste puisque l'intrépide tenta de l'intimider tout en niant avoir un lien ensemble malgré ce qui venait de se produire. Dante ne pu s'empêcher de rire jaune un court instant, il n'était pas dupe. Ce fut donc à son tour de rapprocher son visage du sien afin de lui murmurer ses quelques mots :

« La sécurité ? Vraiment ? Et vous comptez également leur expliquer que vous venez de tuer l'hôte de cérémonie ? » Dante la regarda dans les yeux : « Un employé vous a vu vous diriger dans son bureau en sa compagnie....à moins que vous le tuez également mais il y aura beaucoup de morts pour un si beau gala. » Le capodeccina jeta à son tour un regard autour d'eux. Il valait mieux s'assurer doublement qu'ils n'attiraient pas les regards. « Pour quel clan travailles-tu ? Et cesse de jouer l'ingénue avec moi. Ta petite comédie a pu marcher avec Torelli mais, pas avec moi. » Di Annunzio venait de faire exprès de la tutoyer afin de lui montrer qu'il n'allait pas lui faire des courbettes bien longtemps, il n'avait pas de temps à perdre et elle aussi.


AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Mer 6 Juin - 20:38 - #

Paramètre
inattendu
La proximité de nos deux visages confondait la proie et le prédateur. De sourires sarcastiques et un éclat presque amusé. La confiance ne pouvait se dessiner et les secondes défilaient. Il s'acharnait à me lier au sort funeste de Canziano, l'imprudent. Un rictus offusqué me prend alors qu'il me glisse à l'oreille que je serai responsable de ce meurtre. Rien ne pourrait le prouver, rien ne permettrait à qui que ce soit de remonter jusqu'à moi ou au clan Pagliarelli. Peut-être que la Cosa Nostra, sera soupçonnéesoupçonné mais comme à chaque fois, on s'en tirera sans la moindre égratignure.

Le chevalier servant avait l'air préoccupé lui aussi. Il devait y avoir une raison pour laquelle malgré ses prétentions, il ne m'avait pas encore dénoncée. Le ton changea, pressant le temps qui défilait encore. « Torelli m'a demandé de partir car il ne se sentait pas bien, il n'avait rien d'un mort lorsque je l'ai quitté. Vous en revanche... » insinuai-je en haussant les sourcils et le jaugeant de haut en bas. Je n'avais de suspect que ce couteau et cette clé logés en haut de mes bas. Faux semblant de preuve qu'il ne saurait découvrir qu'en se permettant de jouer d'indécence. « J'ignore qui vous êtes et ce que vous voulez mais je vous conseille de me lâcher et de m'oublier. Si votre hôte était réellement mort, la sécurité serait sans doute déjà en alerte, non ? Cessez de faire votre caïd avec moi, ça marche peut-être avec vos poules habituelles mais pas avec moi. » Or, à ce même instant, des cris se firent entendre, dans la villa les convives s'agitaient. À cette heure j'aurais déjà dû être loin. Mais c'était sans compter sur la variable "chieur de première classe"...

_________________
far from what i was
looking for
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Jeu 7 Juin - 0:07 - #


Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

Paramètre inattendu


La belle inconnue était aussi bornée que lui il n'y avait pas de doute. Elle ne comptait pas lâcher le morceau et il en était de même pour Dante. Il ne comptait pas la laisser partir en douce comme si de rien n'était. Le capodeccina se sentirait bête de rapporter au clan qu'il n'avait rien fait de la soirée si ce n'est de perdre son temps pendant qu'une inconnue l'avait devancé et tué la cible. Il devait trouver une solution avant de perdre totalement le contrôle de son plan chose qui était en train de se produire. La jolie brune avait du répondant. Au fond il aimait ça, il l'aurait aimé dans d'autres circonstances mais là elle l'agaçait au plus haut point. Il fronça les sourcils en voyant où elle voulait en venir. Il manquerait plus qu'elle lui fasse porter le chapeau pour avoir une diversion. Di Annunzio ne lui laisserait aucunement ce privilège.

« Drôle de coïncidence en effet. » Dit-il ironiquement. Il ne croyait pas un mot de ce qu'elle pouvait lui dire et ses accusations ne lui faisaient pas peur. La seule chose qui pouvait le déstabiliser était le fait qu'il ressentait quelque chose d'inexplicable envers cette inconnue et qu'il n'arrivait pas à y mettre les mots dessus. « Je ne te lâcherai pas, tu as fait une erreur en te mettant au travers de ma route. » Dante était prêt à la ramener jusqu'à un entrepôt du clan pour la faire parler s'il le fallait. Bien évidemment, il ne toucherait pas la belle inconnue, les hommes devaient être respectueux avec les femmes même les plus agaçantes. Dante évita de répondre à sa provocation de caïd et de poules bien qu'il sentait les nerfs grimper au fur et à mesure. Il allait cependant répondre à la question de la sécurité lorsque des cris se firent entendre. Il arqua d'un sourcil comme pour lui faire comprendre qu'elle avait parlé trop vite. Le capodeccina soupira avant de lâcher son bras afin de passer son bras autour du sien. Ils allaient sortir d'ici ensemble en faisant mine d'être le couple parfait. Il lui murmura : « Ne perdons pas de temps, nous reprendrons cette conversation à l'extérieur. » Dante ne lui laisserait pas le choix, il la poursuivrait s'il le faut. Di Annunzio était un homme déterminé et elle avait suffisamment attiré sa curiosité.


AVENGEDINCHAINS

_________________

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Cappodecina Di Annunzio •
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Jeu 7 Juin - 0:55 - #

Paramètre
inattendu
Sa détermination m'horripilait autant que son air dédaigneux et supérieur. Une coïncidence. Si on s’arrêtait à ce constat ? Un simple et malheureux concours de coïncidences, ça pourrait m'aller. Mais l'acteur de publicité pour parfum ne semblait pas de cette avis. Je peinais à rendre mon sourire amusé, il devenait plutôt assassin. Je n'avais pas de temps à perdre avec lui et lui-même devait avoir bien mieux à faire que me tenir ainsi la jambe. Une nouvelle fois je tentai de me défaire de sa main serrant mon bras, mais l'importun insista sur le fait qu'il ne me lâcherait pas. Je m'étais mise en travers de sa route. Vraiment ? La simple assurance que le plan d'un meurtre commandé par la Cosa Nostra réussisse entravait sa mission à lui ? Si la curiosité grondait dans mon for intérieur à savoir qui l'avait envoyé et pour quoi, je maintenais la loi du silence.

Un regard désabusé adressé à ce borné de nanti quand les cris résonnèrent et que son air satisfait lui grimpa aux yeux. Je rencontrais ce soir l'homme le plus exaspérant du monde... Même la finesse de ses traits élégants et de son regard charmeur malgré l'aigreur m'en empêchaient, je ressentais une forte envie de lui en mettre une en pleine face. Si je n'avais pas pour habitude de m'énerver, je restais susceptible et impulsive. Un mauvais mélange dans ce genre de situation...

La masse s'organisait et s'éparpillait. Il fallait décamper et vite fait. L'inconnu lâcha enfin mon bras mais pour le reprendre en entourant le sien autour du mien. Dubitative, je compris cependant ce qu'il cherchait à faire. Sans réfléchir plus loin, comme si ça n'était pas utile, je le laissai m'entraîner. Folle idée... pourquoi marchais-je dans son jeu si aisément ? Je n'avais pas pour habitude de m'allier à qui que ce soit, encore moi un trouble-fête aussi véhément. Pourquoi est-ce que, pourtant, ça me paraissait évident ?

Nous nous éloignâmes sans attiser la moindre curiosité. Les convives étaient trop captivés par le drame qui s'était produit. Sans nous retourner, pressant le pas jusqu'à être hors de portée de cette villa maudite, je finis par m'arrêter et rompre le contact qui cette fois, n'aurait pas été brutal et désagréable. « À quoi vous jouez bon sang ?! » Poursuivis-je dans ma lancée. Je jetai un coup d'œil par-dessus mon épaule. Personne ne semblait nous avoir suivi et mon comité d'accueil restreint ne pointait pas non plus le bout de son nez. De toute façon, il n'y avait pas de plan d'évacuation. Juste un parcours mit en place pour que je puisse m'enfuir en cas d'urgence. Plan inutilement mis en place car hormis les derniers pas où je fus rattrapée par cet énergumène, tout s'était déroulé comme prévu. Sa mention faite des clans suggérait-elle qu'il connaissait la mafia et enquêtait sur elle ? Un flic ou un infiltré ? Un indépendant devant régler une affaire avec Torelli ? Un membre de la Cosa Nostra ? La dernière solution me paraissait peu crédible... les clans s'étendaient-ils si peu pour avoir commandité deux approches différentes du cas Torelli sans s'être convenablement concerté au préalable ? Après tout, pourquoi pas... le monde était si fou que ça ne devrait pas m'étonner.

_________________
far from what i was
looking for
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Jeu 7 Juin - 18:52 - #


Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

Paramètre inattendu


Dante ne comptait pas se ridiculiser auprès des siens et encore moins raconter qu'il venait de se faire doubler par une demoiselle qui n'avait en rien les attitudes de la Cosa Nostra. Certes, elle avait réussi à donner la mort à une personne sans avoir le moindre regret, mais il en venait à se demander si elle n'avait pas eu un coup de chance parce qu'elle ne semblait pas dans son élément. Au fond Dante savait que c'était sa jalousie qui était en train de parler. Il avait beau respecter les femmes, il devait admettre que de se faire avoir par celle-là l'agaçait au plus haut point. Des cris se firent entendre non loin d'eux. Le cadavre de ce pauvre vieillard venait d'être découvert. Tout le monde était en train de s'affoler et il se doutait bien que la jeune femme en profiterait pour prendre la poudre d'escampette. Di Annunzio ne la laissa pas faire, il était hors de question qu'elle s'en sorte. C'est pourquoi il attrapa son bras, cette fois-ci avec délicatesse et comme deux amants repartant ensemble. Une fois loin de la scène du crime, Cosima en profita pour s'éloigner de son emprise avant de lui demander à quoi il jouait. Dante lui jeta aussitôt un regard noir comme s'il s'agissait d'une mauvaise blague de sa part. Elle osait demander à quoi il jouait tandis qu'elle venait de mettre le chaos au sein de la villa.

« Tu vas arrêter une bonne fois pour toute cette comédie ?! »

Le capodeccina sentait de plus en plus les nerfs lui monter. Pour jouer l'ignorante, la jolie brune la jouait à la perfection mais ça en devenait assez pour le sicilien. Dante rapprocha son visage près du sien comme ce fut le cas à l'intérieur et lui murmura avec un regard froid et autoritaire :

« Tu veux vraiment savoir ce que je fais aux femmes dans ton genre ? »

Sans plus attendre Di Annunzio poussa l'inconnue contre une voiture avant de la retourner afin qu'il puisse avoir une vue sur son dos nu. Celui-ci s'amusa d'ailleurs à lui caresser le dos comme pour lui faire peur, comme s'il allait commettre l'irréparable. Elle voulait perdre du temps au risque de se faire arrêter tant pis. Dans tous les cas, il y avait toujours un policier corrompu sur place. Dante vint se coller à elle, son torse contre son dos nu avant de lui murmurer au creux de son oreille : « Tu ne veux toujours pas me dire pour qui tu travailles et jouer les vilaines filles ? »

Dante n'attendit pas qu'elle réponde comme s'il s'était résilié à entendre une vérité de sa bouche. Il décida donc de lui palper le corps afin de trouver quelque chose sur elle. S'il avait fait croire aux pires intentions qu'il soit, il en était rien. Le code d'honneur était clair concernant les femmes. Ce n'était en aucun cas un violeur et le jeune homme ne perdait jamais ses objectifs. Dante trouva aussitôt le couteau caché à l'une de ses jarretières qu'il s'empressa de prendre tandis qu'il ne remarqua pas la clé usb. « Prévisible . » Il sourit amusé et ne pu s'empêcher d'avoir un regard moqueur. « Hum...j'imagine que tu ne fais pas partie des Noce, beaucoup trop rentre dedans pour toi...peut-être Capaci ? Mais ça ne semble pas être leur manière de procéder... » Dante finirait pas trouver, la Cosa Nostra était à la fois grande mais à la fois petite pour tout ceux qui s'y trouvaient. S'il ne connaissait pas son identité maintenant, il finirait très vite par le savoir.


AVENGEDINCHAINS

_________________

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Cappodecina Di Annunzio •
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Jeu 7 Juin - 23:29 - #

Paramètre
inattendu
Aiguiser la patience d'autrui n'était pas mon fort, j'avais conscience d'être de ceux qui la rongeaient et non l'amélioraient. Un talent que j'avais développé en côtoyant Dekian... Mais le mérite ne lui en revenait pas. J'étais assez grande pour m'attirer mes propres ennuis sans avoir besoin de l'influence d'une tierce personne. Et une chose était sûre : je ne tenais pas ça de ma mère... Même si j'ai tout fait pour être à la hauteur de ses exigences, ça n'avait pas suffit et pourtant, elle ne me reprochait jamais de ne pas être parfaite. D'avoir voulu vivre ma vie loin d'elle sans m'assurer de son état plus régulièrement. Malgré ça, elle m'avait toujours soutenue. Peu importait si ça faisait un mois ou un an que je n'avais pas fait de pas vers elle... Comme je m'en voulais et aimerais pouvoir faire machine arrière.

Faire sortir l'inconnu de ses gonds fut plus facile que prévu. Mais à voir son regard, je doutais que ce soit la meilleure stratégie qu'il m'ait été donné d'utiliser... Le ton agressif devint plus froid et menaçant que jamais. D'un œil hagard je cherchais à comprendre où il souhaitait en venir. La peur traçait sur ma peau le sillon de ses frissons. J'ignore pourquoi, mais ma fougue se heurta à ses gestes brusques, terrassée et me pétrifiant de stupeur. Plaquée contre cette voiture, j'eus comme une absence, une paralysie contre laquelle j'aurais pesté si j'avais été en état d'aligner trois pensées sans laisser l'effroi me couper. Je sentis son corps se pencher sur le mien et ses lèvres s'approcher de mon oreille. Ma respiration était haletante et l'adrénaline me causait des tremblements frénétiques. Les yeux écarquillés, je n'arrivais ni à bouger, ni à prononcer le moindre mot.

Sa main longea ma cuisse avec horreur. Je ne pensais pas à ce qu'il pourrait trouver, seulement à l'infamie de ce que cet odieux personnage pourrait me faire subir. Il était plus qu'évident qu'à cet instant, il avait gagné la partie. Un constat contre lequel je voulais me soulever mais face auquel mon être restait immobile. Le froid de la fine lame que je transportait glissa sur ma peau telle une griffure. La trouvaille du couteau parut combler l'inconnu. Il énonça impunément des noms de clans de la Cosa Nostra. Il en savait trop... bien trop... Attachée plus que je ne voulais l'admettre au sacro-saint silence, cette Omerta à laquelle nous consentions tous, mes lèvres s'ouvraient mais aucun mot ne sortit. Je ne pouvais pas parler de mon clan ni de cette affaire et ce, quoi qu'il m'en coûte... Mais j'avais perdu le contrôle, j'avais perdu mon sang froid. La peur se lisait dans mes traits et se lirait dans ma voix. J'ignorais d'où sortait ce type, mais une chose est sûre : il en savait déjà bien trop sur moi... Ezio allait sans doute me tuer de ses mains à apprendre que j'avais laissé le doute s'éveiller dans la tête d'un étranger qui pourrait tout aussi bien être un policier. J'étais fichue !

Perdu pour perdu, je devais sauver le peu d'honneur qui pourrait me rester, cette intégrité que je ne permettrais à nul homme de me priver. Ignatio avait écrasé ma dignité en m'enfermant et me réduisant à l'état de marchandise pour je ne sais lequel de ses obscurs et pernicieux projets. Je n'allais pas me faire avoir une seconde fois. « Tout ce que vous allez récolter à vouloir me faire parler c'est une balle dans la tête, et vous pouvez être sûr qu'il y en aura une pour ricocher dans la mienne. Je n'ai pas voulu entraver votre route mais si par mégarde ça a été le cas, navrée de vous dire que je ne suis absolument pas désolée d'avoir pu mettre des bâtons dans les roues d'un sale pervers sorti de je n'sais où ! » Ma raison pestait sur mon ton cinglant et une petite voix dans ma tête me félicitait de précipiter la chute en manquant encore de respect à ce type alors qu'il avait clairement le dessus. Je fermai les yeux un bref instant en serrant les dents pour m'affubler silencieusement de noms d'oiseaux... La rue était déserte, les lumières des résidences alentours étaient éteintes, seule la lumière blafarde des lampadaires se faisait témoin de l'impasse dans laquelle je m'engouffrais.

_________________
far from what i was
looking for
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Ven 8 Juin - 1:59 - #


 Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

 Paramètre inattendu

 

 Dante prenait un malin plaisir à se venger de la belle inconnue. Le jeune homme savait que de faire croire à une demoiselle ce genre d'atrocité était sans doute l'une des pires choses qu'il pouvait lui arriver. Pourtant, l'inconnue était décidément une très belle femme et son côté rebelle lui plaisait fortement même si pour le moment il avait plutôt envie de la tuer sur place. Il ne ferait ni l'un ni l'autre surtout en sachant qu'elle faisait elle aussi partie de la Cosa Nostra, il n'y avait pas de doute là-dessus. La brune n'avait pas l'air d'agir indépendamment, elle avait beaucoup à apprendre. En ce qui concerne le statut de policier, il avait mis fin à cette hypothèse en voyant le corps de Torelli gisant sur le sol. Il ne lui restait plus qu'à connaître son clan. C'est pourquoi, il se montra loquace avec elle, mais celle-ci semblait continuer à lui tenir tête pour une raison qui lui échappait. En l'empêchant de toute rébellion et lui faisant croire à l'irréparable, Dante retrouva son ascendance sur elle. Il pouvait apercevoir qu'elle était terrifiée comme un lapin qui se serait introduit dans la tanière des loups. C'était d'ailleurs le cas puisqu'elle avait marché sur ses plates bandes. Après avoir glissé une main dans son dos, Di Annunzio commença à la palper sans prendre plaisir si ce n'est la délectation de la dominer dans la partie qu'ils jouaient. Il trouva très vite le fameux couteau qu'il s'empressa de récupérer. Le capodeccina n'avait pas envie de goûter à une tentative de meurtre ratée de la demoiselle. Dante était à ce moment présent fier comme un coq tandis que Cosima était la peur incarnée. Pourtant, il fallait bien l'avouer, c'était un sacré bout de femme. Cette dernière ne renonçait pas et cherchait à se dépatouiller du merdier où elle venait de tomber. Cependant, sa menace fit rire le capodeccina. Le sicilien décida en guise de réponse de faire glisser le couteau sur son dos dénudé.

« Voyons ! Ce ne sont que des paroles en l'air ma jolie ! Si tu savais à combien vaut ma tête tu éviterais de proliférer ce genre de menaces ! » Cosima risquait-elle de comprendre qu'il était l'un des siens ? Qu'ils avaient un objectif commun ? Que s'entre-tuer était à proscrire ? Il sourit amusé et continua de lui murmurer à l'oreille : « Pauvre sotte ! Tu ne comprends toujours pas ? » à ses mots, il appuya sur la lame du couteau au creux de son dos. Cette dernière pouvait ressentir de la douleur sans même qu'il l'ait enfoncé davantage. Il ne verserait aucune goutte de sang. « Bon puisque tu ne veux rien dire, je vais le faire à ta place. Tu diras à celui qui a commandité cet assassinat qu'il y avait une autre alternative que le meurtre. » Dante resta vague mais il savait que si elle le rapportait cette affaire serait traitée par les plus grands qu'eux.


AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Ven 8 Juin - 3:55 - #

Paramètre
inattendu
Comme sans doute n'importe quelle personne, je détestais me retrouver en situation de faiblesse. Le fait de ne pas être maîtresse de mes mouvements m'angoissait au point de me paralyser, me ramenant à ces jours passés séquestrée par l'imposteur qui m'aura laissé croire qu'il était mon père. L'inconnu avait mon arme. Quand bien même je voulais tenter de m'extirper de son emprise, c'était prendre le risque qu'il en vienne à me planter ne serait-ce que par réflexe défensif. Je ne pouvais courir un tel risque si je tenais un temps soit peu à la vie. Le tranchant de la lame sur ma peau vint à descendre selon la ferme volonté de l'importun à laisser une trace de son passage. J'avais marché sur ses plates bandes, il me le faisait payer. S'il s'agissait d'un infiltré, alors ce type jouait bien son jeu. Ne me décomposant pas, je gardai le silence. Je voulais lier les informations qui transparaissaient dans ses mots. Mais ça ne me donnait aucun réel levier... Sa tête valait cher ? Pas la peine d'espérer la ramener à Dekian, je n'avais déjà pas été capable de me défaire de lui plus tôt...

Le suivre avait été une grave erreur. Tenter d'imaginer comment les choses auraient tourné en remplaçant les actions par des si n'allait rien arranger. Je l'avais laissé m'entraîner au loin, dans une envie de quitter les lieux du crime au plus vite mais également comme si une certaine confiance inconsciente avait abaissé les barrières qui - d'ordinaire - me poussaient à plus de méfiance. J'avais cruellement manqué de rigueur et de conscience professionnel. Était-ce uniquement à cause de ses beaux yeux ? J'en doutais... il y avait quelque chose de plus chez cet homme qui m'intriguait. Ne pas savoir mettre de mot dessus m'exaspérait au plus haut point !

Une tête pouvant être mise à prix. Il n'était sans doute pas de la police, ou en tout cas infiltré depuis trop longtemps, avec assez de poids pour avoir de la valeur au sein de la Cosa Nostra. Ou bien faisait-il partie d'une autre organisation ? Ou œuvrait-il en solitaire ? J'entendais à ses mots glissés d'entre ses lèvres le sourire triomphant dont il devait se targuer. Mais une fois encore, je me tus. La lame vint s'appuyer sur ma peau sans pour autant m'accorder de sentir le liseré écarlate que la pointe aurait dû créer. J'étais à sa merci et il se permettait de retenir sa main. Serait-il possible que nous puissions être du même camp ? Cette idée décousue paraissait de plus en plus se filer malgré le fait que si c'était bien le cas, alors deux ordres de mission différents avaient été donnés sur une même cible. Pourquoi ?

L'agresseur évoqua qu'une alternative existait pour l'affaire Torelli, alternative dont sans plus de doute, il devait être l'instrument. Toujours est-il que mon ordre de mission avait été accompli à merveille. Si je me fichais éperdument du sien, je m'accordai toutefois à lui rétorquer : « on verra si votre avis intéressera mon commanditaire. Dans tous les cas, l'affaire étant réglée, lâchez-moi et partons sagement chacun de notre côté avant que vous ne perdiez votre sang froid et que ça dégénère. » Si j'étais peut-être la plus instable des deux à cet instant, au moins je n'avais pas d'arme : lui, oui. Je lançais une dernière tentative pour m'extirper de son étreinte par les mots plutôt que par les mains - la seule force de mes mains se trouvait sur un clavier... - ayant hâte que ce dérapage finisse sans plus d'éclats. Son tour d'intimidation avait marché plus que de raison et si je soupçonnais à présent qu'il puisse faire partie de la Cosa Nostra, je doutais du fait qu'il puisse être dans le même camp que moi. L'honneur et le respect de l'autre étaient des valeurs maîtresse dans ce milieu. Aucun mafioso ne s'était, jusqu'à lors, permis une approche comme la sienne. Si l'approche de son visage m'était - pour une raison inconnue - assez familière pour ne pas me déranger, le fait qu'il daigne me toucher m'indignait et me laissait craindre le pire.

_________________
far from what i was
looking for
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Ven 8 Juin - 17:23 - #


Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

Paramètre inattendu


Dante continuait à apprécier la peur qu'il lui infligeait. Le jeune homme avait un malin plaisir à voir souffrir autrui. Il savait déjà qu'il irait après cette fameuse soirée, assister à un combat clandestin. Il avait besoin de se changer les idées, extérioriser les coups qu'il ne pouvait donner présentement. Di Annunzio allait s'époumoner à crier le nom de son champion pour lequel il aurait parié. Cette montée de testostérone lui permettrait d'oublier l'échec cuisant qu'il venait d'avoir d'autant plus qu'il n'aimait pas perdre son temps. S'il n'avait pas ses réponses maintenant, il ferait en sorte de le savoir tôt ou tard. Il essayerait de rencontrer chaque capodeccina de chaque clan afin de connaître le soldato qui était en sa compagnie. Dante avait appuyé la lame du couteau contre sa peau sans pour autant lui faire de mal. Encore un code d'honneur qu'il appliquait à la lettre bien qu'il avait envie parfois de franchir le cap par manque de patience et de tolérance. Très vite, Di Annunzio enleva la lame sans pour autant lâcher le couteau. Il ne comptait pas lui rendre de sitôt. Là encore, le capodeccina lança une bouée à la mer dans l'espoir qu'elle s'y accroche et comprenne qu'il était de la Cosa Nostra. Leur intérêt était commun mais leurs pratiques étaient différentes. Les clans respectifs n'avaient pas dû être coordonnés sur ce coup. Peu importe, le mal était fait. Il demanda cependant à la belle inconnue d'en référer à son supérieur.

« Il y a intérêt ! » Grogna-t-il en espérant qu'elle le lui dise. Cette fille était décidément une tête de noeuds. Dante ne pu s'empêcher de rire de plus belle. Il faut dire que comparé à lui, Cosima n'était en rien terrifiante et imposante. Elle l'était bien évidemment à sa façon, l'inconnue avait un sacré caractère, il en avait conscience mais pas depuis qu'il avait pris les choses en main. « Tu te lasses déjà de ma compagnie ? C'est dommage nous commencions à nous amuser tous les deux. » Il sourit amusé et décida de la rendre folle encore plus : « Je vais te déposer en lieu sûr, loin d'ici, tu n'auras qu'à me dire une adresse, je ne voudrais pas qu'il t'arrive quoi que ce soit dans la rue avec ce genre de robe. » Di Annunzio se recula afin de la laisser se retourner, il rangea le couteau à l'intérieur de sa veste de costume et lui tendit la main afin qu'elle la prenne. « Ma voiture est garée là-bas » dit-il en désigna de la tête la maserati garée à quelques mètres de là. Dante se demandait si la jeune femme allait le suivre ou si elle allait tenter de fuir. Une chose est certaine, c'est qu'elle pouvait être imprévisible.


AVENGEDINCHAINS

_________________

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Cappodecina Di Annunzio •
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 212

Loyauté : 555
Célébrité : Àstrid Bergès-Frisbey
Multi-comptes : Irime Skoden
Crédits : © DandelionQueen

Ma présentation : par ici
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 ans
Mon métier : Ingénieure informatique, chef de projet chez SYS-Dat // Soldate du clan Pagliarelli
Côté coeur : Se faire poser un lapin devant l'autel, ça refroidit. Pourtant, elle semble ne pas avoir retenu la leçon en se rapprochant de l'héritier Dalmonte...

Mon image :
Cosima Strelitzia
« Membre du clan Pagliarelli »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Ven 8 Juin - 20:08 - #

Paramètre
inattendu
Me pinçant les lèvres, j'abdiquais face à ce méprisable pantin, ne devant m'en vouloir qu'à moi-même le fait de ne pas avoir été meilleure à filer avant qu'il ne me mette le grappin dessus. Je ne pouvais pas me permettre de faire d'esclandre ou de risquer que l'on se fasse remarquer. Et si lui n'était pas assez intelligent pour avoir cette prudence, je devais prendre sur moi. Sans doute n'était-ce là que partie remise si effectivement il appartenait à la Cosa Nostra. Mais je ne pouvais nier une certaine frustration qui bouillonnait en moi. De sarcasme, il déplora l'idée que je me lasse déjà de son odieuse compagnie. Lorsqu'il se recula, j'en profitai pour me retourner sans attendre. Le garder en vue et à distance. L'intrépide se proposait de me déposer, craignant que quelque chose puisse m'arriver à cause de la tenue que j'arborais. Roulant les yeux au ciel, j'expirai un rictus désabusé. « Prenez ça comme vous le souhaitez, mais s'il y a bien une personne que je ne laisserais en aucun cas me raccompagner où que ce soit, c'est bien vous. Merci pour votre soudaine considération mais... je vais passer mon tour », répondis-je en croisant les bras avec dédain. Comme une enfant vexée que l'on privait de son caprice : réussir une mission sans qu'un malin ne vienne gâcher la fête. Peut-être trop bien éduquée, je ne pus laisser sa main suspendue dans le vide. J'y glissai la mienne pour le saluer. « Au plaisir de ne jamais vous recroiser, M. Fouineur-Impudent. » Un large sourire accompagnant une poignée de main raffinée avant que je ne prenne congé de cet importun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 03/06/2018
Messages : 104

Loyauté : 291
Célébrité : Jack Falahee.
Multi-comptes : //.
Crédits : (c) Kane.

Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : 30 balais.
Mon métier : Capodeccina au sein des Brancaccio et architecte d'intérieur dans la vie de tous les jours.
Côté coeur : Célibataire endurcit.

Mon image :
Dante Di Annunzio
« Membre du clan Brancaccio »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Sam 9 Juin - 13:34 - #


Cosima Strelitzia & Dante Di Annunzio

Paramètre inattendu


Dante savait qu'il ne pouvait pas trainer en longueur cet entretien improvisé. Les forces de l'ordre n'allait pas tarder à arriver et Cosima faisait tout pour le fuir au plus vite. Cependant, s'il était frustré par cette soirée, qu'il maudissait même la jeune femme, quelque chose l'intriguait chez elle. Di Annunzio espérait qu'elle accepte qu'il la racompagne ce qui leur permettrait de passer encore un peu plus de temps ensemble. Néanmoins, l'inconnue refusa ce qui n'était guère surprenant puisqu'il n'avait pas été tendre avec elle. Une fois de plus son petit caractère le fit sourire. Un sourire amusé. Il préféra ne pas insister. La jolie brune finit par serrer sa main pour le saluer tout en le surnommant. Il la regarda pleine de malice et ajouta :

« Quelque chose me dit que nous nous reverrons Mademoiselle Ingénue. » Rétorqua-t-il au tac au tac face à son affront. Dante la laissa ensuite partir avant de quitter les lieux au plus vite avec sa maserati et se dirigea au lieu où s'organisait les combats. S'il se divertit, Dante ne réussit pas à oublier l'inconnue. Il savait qu'il s'était passé quelque chose avec elle mais il n'arrivait pas à y mettre le doigt dessus.


AVENGEDINCHAINS

_________________

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Cappodecina Di Annunzio •
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Paramètre inattendu ▬ Dante & Cosima (terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] L'invasion inattendu
» Période d'essai terminée : Gray
» Une surprise inattendu... [Ecarté]
» Le HOBBIT , un voyage inattendu jeux de batailles...
» [Carte] Courage Inattendu [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville-
Sauter vers: