AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 237

Loyauté : 20
Célébrité : Queen Madelaine Petsch
Multi-comptes : Pas dans l'immédiat
Crédits : .sassenach - SIAL

Ma présentation : par là
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : Vingt-trois ans
Mon métier : Escort girl
Côté coeur : Célibataire la solitude est parfois meilleure

Mon image :
Julia Giacchi
« Citoyen de Palerme »
[Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Lun 14 Mai - 22:06 - #


Il se passe quoi entre nous ?

La belle passe le weekend en compagnie de Éros, il l'a invitée pour tout le weekend a rester juste tous les deux posés chez lui. Autant dire simplement que tout se passe pour le mieux. Ils semblent bien heureux d'être ensemble autant elle que lui mais elle avouera bien, la rousse, qu'elle se pose de nombreuses questions au sujet de sa relation avec ce beau blond. Habituellement elle n'accepte pas des rendez-vous d'ordre personnels, elle accepte que des rendez-vous pour du professionnel. Mais avec lui la situation est différente, c'est ce qu'elle tente de se rappeler à chaque fois qu'elle y songe. Il y a toujours eu quelque chose de spécial entre eux. Ils se sont rapidement bien entendus et puis, il faut avouer que la jalousie et possessivité du Éros y joue beaucoup vu que le blond il supporte pas que Julia elle aie d'autres clients que lui. Elle se remet malgré tout en question sur sa relation avec lui et là alors qu'elle songe à tout ceci elle pose ses yeux noisettes sur lui alors qu'il semble épuisé après une énième partie de jambes en l'air ensemble. Il a les yeux fermés et est allongé sur le dos les mains sur le torse pendant que Julia est allongée sur le côté et elle le détaille « t'as encore des capotes, j'espère ? » Demande-elle histoire de savoir précisément ce qu'il en est parce qu'en fin de compte c'est fermé les pharmacies aujourd'hui donc trouver des capotes promet d'être difficile pour la suite du weekend. Elle le dévisage alors qu'il a toujours les yeux fermés puis elle soupire un grand coup « c'est bizarre nous deux, tu trouves pas ? T'es constamment hyper jaloux comme un mec amoureux, tu me veux que pour toi, tu m'embrasses, tu me serres dans tes bras, tu me fais l'amour plutôt que me baiser. Et je sais faire la différence, je te rappelle avoir beaucoup de clients, du coup je sais que quand on le fait c'est faire l'amour et non pas baiser... Enfin, je m'interroge Éros... T'es hyper tendre avec moi, pas que ça me dérange, mais j'ai envie et besoin de savoir où je vais avec toi. » Et suite à ses mots elle grimace en espérant qu'il va répondre sauf que ce n'est définitivement pas le cas le blond s'est endormit comme si de rien était. La rousse elle grimace, elle tente de voir s'il fait semblant de dormir pour ne pas répondre mais visiblement il dort réellement ou alors c'est un très bon acteur. « J'aimerais bien que ce soit vrai. Nous deux. » Qu'elle murmure tout en se levant du lit entièrement nue tout en allant jusqu'à la salle de bain de Éros où elle se fait couler un bon bain.

Une fois que l'eau fût à une température qu'elle juge être convenable elle s'y installe dedans tout en soupirant sa lassitude. Elle lui en veut à Éros de s'être endormit ou d'avoir fait semblant, elle ne sait pas vraiment, alors qu'elle avait enfin prit son courage à deux mains pour lui dire en face ce qu'elle ressentait. Mais bon, s'il s'est vraiment endormit elle peut le comprendre, elle avec lui depuis Vendredi midi et c'est Dimanche maintenant depuis qu'ils sont ensemble ils ont passés leur temps à coucher ensemble, à faire l'amour comme elle dit si bien. Pas étonnant que le beau blond soit crevé. Et pas étonnant qu'elle se remette en question après avoir vécu de pareils moments en sa compagnie. A chaque fois il est très tendre avec elle, extrêmement doux, il fait attention à ce qu'elle soit bien, il s'occupe plus de son plaisir à elle plutôt qu'à lui. Des réactions étranges pour un client envers son escort... Tout ceci la perturbe au plus haut point et la belle ne peut s'empêcher de se dire qu'il se passe réellement quelque chose entre elle et lui. Mais vu son manque de réaction liée à la fatigue la belle préfère ne pas songer à ce qu'il lui répondra quand elle lui reposera la question ultérieurement... Parce que c'est clair qu'elle ne laissera pas ce sujet sans réponse indéfiniment, elle obtiendra une réponse et ce, dans le weekend.

Après avoir passé un petit moment dans son bain elle finit par le quitter tout en se séchant à l'aide d'une serviette assez grande, elle attrape une robe à elle qu'elle avait laissé là hier il lui semble bien puis elle la garde en main et quitte la salle de bain en serviette. Arrivée dans le salon elle ne trouve pas Éros, elle suppose donc qu'il dort encore ou alors il fait semblant de dormir, encore. Lorsqu'elle arrive dans la chambre elle le trouve au téléphone avec quelqu'un, elle le scrute longuement l'air interrogateur tandis qu'elle s'assoit sur le lit tout en terminant de se sécher puis elle enfile un string et un soutif puis elle met sa robe qui est encore bien propre. Elle prend dans son sac à main son parfum et s'en applique dans le cou ainsi que sur les épaules tout en fixant Éros essayant de comprendre ce qu'il se passe avec son coup de fil. Mais il raccroche bien trop vite pour qu'elle comprenne ce qu'il se disait réellement « tout va bien ? » Demande-elle tout en le scrutant longuement de ses grands yeux noisettes tandis qu'elle attrape dans son sac à main sa palette de maquillage, elle s'applique son rouge à lèvres rouge pétant sur la bouche et se met un petit peu de fond de teint ainsi que fard à paupières pour illuminer son regard et pour terminer elle s'applique du mascara noir sur les cils. Après quoi elle se tourne vers lui « Tout à l'heure je t'ai parlé. Tu m'as entendu ? Ou bien tu vas encore faire semblant de dormir ? » Qu'elle demande tout en arquant un sourcil le tout en posant ses yeux sur lui en se mordillant l'intérieur des joues. Oui lui parler ainsi n'est sans doute pas la meilleure chose à faire mais elle a besoin de savoir, de comprendre ce qu'il se passe entre eux pour éventuellement voir les choses autrement, voir ce qu'il en pense tout simplement...
Éros & Julia

©️️️ BlondieNate

_________________

☽☽  La vérité c’est comme une couverture trop petite. Tu peux tirer dessus de tous les côtés, tu auras toujours les pieds froids.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 09/05/2018
Messages : 6

Loyauté : 20
Ma fiche de liens : par ici
Eros Conti di Signi
« Membre du clan Brancaccio »
Re: [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Mer 16 Mai - 16:46 - #

Julia. Depuis quelques temps, je n’ai plus que ce nom en tête. Pourtant, il faut bien avouer que je ne pensais jamais avoir les pensées envahies par une femme. Je ne suis pas du genre à faire dans les sentiments et tout ce qui est relation stable. Je suis plutôt du genre à coucher à droite et à gauche sans m’attacher. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai engagé une escort-girl pour m’accompagner aux événements importants. Je ne voulais aucune attache, aucune relation. J’ai appris depuis longtemps à ne pas accorder ma confiance et à ne pas ouvrir mon cœur. Je sais par expérience que les relations humaines font souffrir. C’est pour cela que je m’en tiens au strict minimum. Il est hors de question qu’une autre personne entre dans ma vie après la disparition de mon meilleur ami. Les seules ayant encore une place dans mon entourage, sont mes sœurs jumelles, Elicia et Démétria. Je ferai tout pour elles malgré le fait que je ne les vois pas régulièrement. Mais Julia, la belle et indomptable Julia, a envahi chacun de mes songes, chacune de mes pensées. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de l’inviter à venir passer le week-end en ma compagnie. La jeune femme a bien entendu accepté. Ce week-end comme je m’en doutais, consiste en grande partie à des parties de jambes en l’air. Il faut avouer que le sexe avec Julia est juste parfait. C’est devenu comme une drogue pour moi et j’ai du mal à m’en passer. Coucher avec d’autres femmes ou même d’autres hommes est devenu fade en comparaison des fois en compagnie de la belle rousse. J’aime l’avoir à mes côtés. Quand elle est avec moi, je suis sûr qu’elle n’est pas avec d’autres hommes. Au départ, quand je l’ai engagé, je savais pertinemment, que j’allais devoir la partager avec d’autres clients. Mais maintenant, je ne peux plus supporter de savoir que des personnes autre que moi, posent leurs mains sur le corps d’une blancheur pure de la jeune femme. Oui, je suis jaloux et possessif et je l’assume. C’est étrange car je n’ai jamais agi de la sorte avec personne. Je suis plutôt du genre détaché mais depuis que j’apprends à connaitre Julia, mon comportement en sa présence change totalement. Elle a su m’atteindre là où personne n’avait réussi à le faire depuis mon meilleur ami des années auparavant. Et, ce n’est pas rien car je fais tout mon possible pour ne pas entretenir de relations humaines.

Nous sommes tous les deux allongés dans mon lit après une énième partie de jambes en l’air tout aussi délicieuse que les autres. Je suis crevé. Ce n’est pas la première fois de la journée que nous nous adonnons à cette activité et je commence vraiment à me sentir épuiser. Mon corps me tire douloureusement à cause de l’intense activité physique mais cette douleur est salvatrice. J’aime sentir mes muscles me brûler après un tel plaisir. Mes yeux sont fermés et je n’ai pas la force de les ouvrir. Je suis allongé sur le dos, mains posées sur mon torse et Julia se trouve à mes côtés. Je sens son regard me dévisager mais je ne dis rien. Je n’en ai pas la force et je n’ai clairement pas envie de discuter. Je peux être un vrai animal sauvage quand je m’y mets. Elle me demande si j’ai d’autres capotes et j’hoche distraitement la taille pour lui signifier que oui avant de me rendre compte que finalement, non, je n’en ai plus. On a déjà tout utilisé. Ce n’est pas comme si j’avais acheté un paquet entier avant ce week-end. Mais, je n’ai pas envie de me rectifier et je me laisse doucement tomber dans les prémisses du sommeil. J’allais d’ailleurs commencer doucement à m’endormir quand la voix mélodieuse de la jeune femme retentit de nouveau à mes oreilles. Putain. Mais elle me fait quoi là ? Elle est en train de me faire une espèce de déclaration ? Enfin, non. Elle est en train de se faire une déclaration en analysant mes réactions à son propos. Elle est en train d’essayer de comprendre ce que je pourrais réellement ressentir pour elle et je dois avouer que je ne suis clairement pas prêt à lui avouer quoi que ce soit. Je ne sais même pas ce que je ressens pour elle. Tout est confus dans ma tête et j’ai trop peur de l’amour pour vouloir comprendre. Heureusement, j’ai toujours été bon acteur et je suis une vraie tombe sur le fait de garder mes sentiments pour moi-même. Je reste donc de marbre et fais semblant de dormir. Je contrôle ma respiration pour paraitre assoupi et elle semble me croire car elle finit par se lever juste après avoir murmuré une phrase qui me glace littéralement le sang. Quoi ?! Mais, c’est quoi ce délire ? Vrai ? Nous deux ? Non. Alors pourquoi est-ce que mon cœur s’est accéléré et que je sens une douce chaleur se répandre dans mon estomac ? C’est quoi ce délire ? Est-ce que je veux une relation sérieuse avec elle ? Je commence à paniquer. Non, non et non. Les relations sérieuses, ça n’apporte rien de bon, juste des malheurs. J’entends l’eau couler dans la salle de bain et j’ouvre les yeux rapides alors que je suis en train d’hyperventiler. Il faut que je me calme avant qu’elle n’arrive. Putain. Il ne faut pas qu’elle me voie comme cela où elle comprendra facilement que j’ai entendu nettement chacun de ses mots. Ne sachant pas quoi faire, j’attrape d’un geste vif mon téléphone sur la table basse à côté de mon lit et compose le numéro de Démétria pour lui demander des conseils sur la façon d’agir. Elle s’y connait surement mieux que moi dans ces histoires. Mais, elle ne répond pas. Je me rabats donc sur sa jumelle qui elle décroche à la première sonnerie. Elle est étonnée de ce que je suis en train de lui dire. Clairement, elle n’a pas l’habitude que je l’appelle pour ce genre de chose. Mais voilà, je ne sais pas quoi faire et les jumelles sont mes confidentes depuis toujours. Elle me conseille d’agir normalement et faire comme si je n’avais strictement rien entendu. Avec un peu de chance, Julia ne me reposera pas la question. Si elle le fait, elle me conseille de rester vague pour ne pas avoir à me prononcer avant que je comprenne réellement ce qui se passe entre nous. A ce moment-là, Julia revient dans la chambre et je raccroche précipitamment pour ne pas qu’elle entende ce que je raconte. Je murmure un vague « Je te rappelle ma puce » à ma sœur et pose mon téléphone sur la table basse. Elle me demande si tout va bien. « Oui, oui. C’était ma sœur » je lui explique. Puis, j’arque un sourcil. Je ne sais même pas si je lui ai déjà dit que j’avais deux petites sœurs. Nous ne savons quasiment rien de l’autre. Mais en même temps, notre relation n’était pas censée partir dans ce sens-là. Je lui fais un petit sourire qui disparait rapidement quand elle me demande si j’ai entendu. Je prends un air étonné. « Tu m’as parlé ? Non, je n’ai rien entendu. Je dormais vraiment. Ce n’est pas comme si tu m’avais laissé l’occasion de me reposer ce week-end. » J’ajoute avec un petit sourire. « Qu’est-ce que tu me disais ? » Je demande pour ne pas qu’elle pense que ça ne m’intéresse pas alors que je n’ai pas envie de m’aventurer dans ce sujet. Puis, je me lève avant d’aller placer mes deux mains sur ses hanches et déposer des baisers sur son cou. On va essayer de changer de sujet de manière subtile, tout en accaparant ses pensées avec autre chose pour ne pas qu’elle s’en rende compte. Je profite donc de sa faiblesse quand à mes baisers et mon toucher pour cela. « Tu as faim ? Moi, je crève la dalle. Ça fait depuis hier que l’on n’a rien manger. Tu veux que je commande un truc ? » je demande parce qu’il est hors de question que je cuisine pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 237

Loyauté : 20
Célébrité : Queen Madelaine Petsch
Multi-comptes : Pas dans l'immédiat
Crédits : .sassenach - SIAL

Ma présentation : par là
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : Vingt-trois ans
Mon métier : Escort girl
Côté coeur : Célibataire la solitude est parfois meilleure

Mon image :
Julia Giacchi
« Citoyen de Palerme »
Re: [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Jeu 17 Mai - 7:58 - #


Il se passe quoi entre nous ?

Dans son bain les larmes coulent le long de ses joues à la rousse, il l'a complètement ignorée, visiblement il ne veut pas parler de ça ou alors il dormait véritablement. A vrai dire, la rousse n'en sait rien et ça la met dans un état lamentable. Elle se rappelle encore de la fois où elle est tombée amoureuse, ce n'était encore qu'une gamine à ce moment-là, une gamine de quinze ans elle était tombée amoureuse du premier con qui passait par là. Un type plus âgé qu'elle, majeur et vacciné qui lui a promit monts et merveilles alors qu'il voulait juste du sexe et que ça s'arrête là. Suite à lui elle eut une relation avec une fille, découvrant ainsi sa bisexualité mais ce n'est pas facile pour Julia. L'amour, toutes ces choses ça l'inquiète énormément. Et elle n'imaginait pas un seul instant qu'elle pourrait tomber à nouveau amoureuse d'une autre personne encore moins d'un client. Et qui plus est un homme comme Éros. Pourtant il est tout à fait son genre. Blond, grand, les yeux bleus. Il est pour ainsi dire son idéal masculin mais la belle est en totale panique et quand elle sort du bain elle tente de retrouver une contenance tout en essayant de se donner un air joyeux alors qu'elle ne l'est pas du tout. Elle est accueillie dans la chambre par un blond au téléphone qui balance un « Je te rappelle ma puce » Elle grimace aussitôt, qui est donc cette meuf ? Elle l'interroge donc à ce sujet et quand il lui dit que « Oui, oui. C’était ma sœur » Elle acquiesce alors plutôt rassurée tandis qu'elle se remaquille et se parfume pour être convenable.

Quand elle eut terminé son œuvre sur sa personne elle se tourne vers lui cherchant à savoir s'il a entendu ce qu'elle lui disait tout à l'heure ou s'il dormait véritablement et quand il lui répond que « Tu m’as parlé ? Non, je n’ai rien entendu. Je dormais vraiment. Ce n’est pas comme si tu m’avais laissé l’occasion de me reposer ce week-end. » Elle grimace embêtée, ses yeux mentent totalement et Éros il ment hyper mal il surenchérit alors en lui demandant tout naturellement « Qu’est-ce que tu me disais ? » Une nouvelle fois elle grimace tout en secouant la tête alors qu'il vient vers elle la serrant contre elle tout en l'embrassant dans le cou, elle soupire alors tout en répondant simplement « Rien. De la merde. » Et suite à ses mots elle le repousse légèrement en grimaçant, peu emballée par le changement soudain. Elle a juste envie de se barrer là et il semble percevoir en elle le mal-être, il lui propose alors de « Tu as faim ? Moi, je crève la dalle. Ça fait depuis hier que l’on n’a rien manger. Tu veux que je commande un truc ? » Elle acquiesce alors en soupirant un « oui avec plaisir... » Tout en se mordillant la lèvre inférieure. C'est vrai. Ils n'ont que peu mangé tous les deux ces derniers jours, bien trop occupés à coucher ensemble plutôt qu'à vouloir manger. Mais là la rousse ce qu'elle veut c'est des explications mais elle est incapable de lui demander clairement ce qu'il y a entre eux. Il lui a fallu un courage monstre pour savoir ce qu'il en était au sujet de leur relation alors qu'ils étaient au lit et que soit disant il s'était endormit et là elle est juste incapable de le refaire, de recommencer en lui demandant. Pourtant, il faudrait qu'elle le fasse mais là Julia elle n'a aucune force de le faire parce qu'elle sent bien qu'il ne lui dira pas réellement la vérité et tentera de détourner le sujet. « J'ai envie de tout pour être honnête... Sandwich à la mozzarella, pizza ... Pâtes... On commande un peu de tout ? » Propose-elle histoire de changer de sujet tandis qu'elle pose ses yeux noisettes sur le beau blond en tentant un sourire qui se trouve être peu convaincant pour le coup.

Habituellement Julia c'est une fille pétante, qui est toujours très joyeuse et elle n'a aucun soucis pour sourire mais là il est évident, avec la réaction qu'elle a en ce moment, qu'il se passe quelque chose qui ne lui plaît pas du tout donc la rousse elle est stressée face à l'éventualité que Éros voit tout ceci et lui fasse remarquer donc avant qu'il lui puisse dire quoi que ce soit elle décide de jouer sur la carte de la bouffe et quand il lui tend le menu d'un traiteur italien elle fixe la carte la carte en le remerciant puis elle s'exclame que « Il y a que des trucs qui me plaisent. La pizza reine blanche, les spaghettis bolognaise, le risotto au poulet aux champignons, le panini jambon mozzarella, celui également poulet mozzarella. La panna cota, l'île flottante... C'est tellement difficile... » Dit-elle histoire de ne pas attirer le blond sur son propre état d'esprit mais plutôt sur la bouffe en elle-même. « Et de ton côté ? Quelque chose t'inspire ? » Demande-elle encore une fois pour essayer de ne pas attirer trop l'attention sur elle parce que pour le coup c'est vrai qu'elle a faim donc au pire ils pourront toujours commander plusieurs choses et les avoir pour le reste de la semaine. Parce qu'il n'est pas rare que les deux se voient également dans la semaine en plus du weekend... Chaque fois qu'il a besoin de ses services en fait...
Éros & Julia

©️️️ BlondieNate

_________________

☽☽  La vérité c’est comme une couverture trop petite. Tu peux tirer dessus de tous les côtés, tu auras toujours les pieds froids.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 09/05/2018
Messages : 6

Loyauté : 20
Ma fiche de liens : par ici
Eros Conti di Signi
« Membre du clan Brancaccio »
Re: [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Mar 5 Juin - 16:16 - #

Cette relation que j’entretiens avec Julia est pour le moins étrange. Elle n’est sensée qu’être une escort-girl que je paie pour m’accompagner à des soirées et pourtant je me retrouve à lui proposer de passer plusieurs jours chez moi en ma compagnie. Tout cela ne me ressemble pas et mes proches commencent à le remarquer. Même mes sœurs me posent des questions sur la belle rousse qui est souvent à mon bras. Elles savent ce que je pense de l’amour et de toutes sortes de relations amoureuses alors elles ne comprennent pas mon comportement. Je ne comprends pas très bien non plus mais je refuse de penser que cela puisse être autre chose que du sexe. Je n’ai pas envie que ça soit autre chose. N’est-ce pas ? Je ne sais plus vraiment quoi penser et je préfère me laisser porter plutôt que me prendre la tête. Ce n’est jamais bénéfique quand je me prends la tête. Je finis toujours par faire des conneries. Alors que Julia est partie dans la salle de bain pour faire un brin de toilette, j’en profite pour appeler ma sœur et justement avoir des conseils quant à la marche à suivre après les révélations que Julia m’a faites. J’ai fait semblant de dormir mais je ne pourrais pas faire comme si de rien n’était éternellement. Après quelques minutes de conversation téléphonique, Julia finit par sortir de la salle de bain. Rapidement, je coupe court à la conversation parce que je ne souhaite pas que la jeune femme à la crinière de feu entende ce dont je parle avec ma sœur. Je la vois me jeter un regard meurtrier quand je déclare « Je te rappelle ma puce » et je ne peux m’empêcher de sourire. Son regard veut tout dire. Julia est jalouse. Je suis satisfait et je jubile même intérieurement sans comprendre pourquoi. Je lui explique donc qu’il s’agissait de ma petit-sœur et elle acquiesce. Alors qu’elle se remaquille et se parfume, je ne peux m’empêcher de l’admirer. Cette femme est vraiment d’une beauté extraordinaire. Je comprends pourquoi elle plait aux hommes et de me dire que d’autres personnes que moi continuent de poser leurs mains sur elle me donne des envies de meurtre. Moi aussi je suis jaloux. Mais, je ne préfère pas m’attarder sur le pourquoi du comment, cela a bien trop d’implication que je ne suis pas prêt à entendre.

C’est pour cette raison même que lorsqu’elle me questionne de nouveau sur ses aveux, je fais mine de ne rien avoir entendu. Je continue à jouer la carte de « Non, non, je me suis endormi beauté. Je n’ai rien entendu de ce que tu disais. Qu’est-ce que c’était ? ». Il n’est pas difficile de voir qu’elle ne me croit pas mais je ne ferai pas d’efforts pour lui dire la vérité. Je n’ai pas envie de parler de mes sentiments et je ne le ferai pas. Elle n’a pas à m’obliger à le faire pour le moment. Si elle pousse trop dans cette direction, je vais finir par prendre la fuite car c’est vraiment un sujet délicat pour moi. Les seules fois où je me suis attaché, j’ai fini blessé alors je ne referai pas la même erreur. Si elle ne veut pas le comprendre, je serai malheureusement obligé d’arrêter de l’embaucher et je ne le veux vraiment pas parce que j’aime sa compagnie. De plus, Julia est vraiment une très belle femme, douce, gentille, souriante et intelligente. Je peux également rajouter qu’elle est une bête au lit et ça, c’est loin d’être négligeable. Je fais donc tout mon possible pour changer de sujet de la manière la plus discrète possible. Je ne sais pas si ça fonctionne ou si elle se rend compte qu’elle est sur un terrain glissant mais elle vient m’embrasser le cou et n’aborde plus le sujet après avoir déclaré que ce n’était rien d’important. Mais son humeur n’est plus au rendez-vous puisqu’elle le repousse. Joue pas à la mauvaise tête Julia parce que pour le coup on peut le faire à deux et à ce jeu-là, je suis très fort. Je lui propose quand même de commander un truc pour se nourrir. « Si tu as envie d’un peu de tout, on peut commander un peu de tout. Tout pour faire plaisir à la plus belle femme d’Italie». Je murmure d’une voix suave en me rapprochant de nouveau d’elle pour venir la prendre dans mes bras et caresser sa chute de reins. Mais il n’est pas difficile de voir qu’elle continue de faire la gueule alors je préfère lui donner le menu et elle se concentre sur la nourriture plutôt que son état d’esprit. Comme moi, elle fait diversion. Moi, sur la conversation que je ne veux pas avoir, elle fasse à sa déception de ne pas l’avoir. « Je t’ai dit que l’on prendrait tout ce qui te fais plaisir bébé. Donc, on peut commander tout ça. Moi, je mange de tout. Je ne suis pas compliqué. » Je réplique un peu plus froid qu’auparavant. Elle ne dit plus rien alors je prends mon portable pour passer la commande. Je commande un peu tout ce qu’il y a sur la carte et l’on m’annonce que je serai livré dans une heure environ. Je raccroche et je dis cela à Julia. « Qu’est-ce que tu veux faire en attendant ? » Je lui demande. J’ai bien envie de rajouter : « continuer à faire la gueule ou passer du bon temps » mais je me retiens tout de même. Julia a également un tempérament de feu et je n’ai clairement pas envie de me disputer en ce moment. Je suis assez sur les nerfs comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 237

Loyauté : 20
Célébrité : Queen Madelaine Petsch
Multi-comptes : Pas dans l'immédiat
Crédits : .sassenach - SIAL

Ma présentation : par là
Ma fiche de liens : par ici
Mon âge : Vingt-trois ans
Mon métier : Escort girl
Côté coeur : Célibataire la solitude est parfois meilleure

Mon image :
Julia Giacchi
« Citoyen de Palerme »
Re: [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Mer 6 Juin - 21:23 - #


Il se passe quoi entre nous ?

De toute évidence il est plus facile pour cet homme de mentir plutôt que d'avouer la vérité à Julia, ça ne lui plaît pas du tout à la rousse qui préfère qu'on lui dise très clairement la vérité. Quoi ? Elle le dégoûte à ce point pour qu'il soit autant dérangé à l'idée de parler de tout ceci avec elle ? C'est ce qu'elle se demande la rouquine et ça ne lui plaît pas du tout. Néanmoins vu que le blond aux yeux préfère fermer sa gueule et jouer au con plutôt que d'assumer la réalité la rousse décide de ne pas y prêter plus d'importance que ça et lorsqu'il lui propose de commander elle accepte tout en fixant la carte longuement sans lui accorder la moindre importance. Tôt ou tard le blond comprendra que quand Julia n'obtient pas ce qu'elle veut elle peut être vraiment très désagréable. Et en l'occurrence ce qu'elle veut là c'est de parler de ce qu'il se passe entre eux deux. Discuter de cette relation pour le moins spéciale. Lui n'y tient pas visiblement, c'est très bien, mais Julia si elle y tient alors pour le moment elle décide de ne plus aborder le sujet mais il est clair qu'à un moment donné elle sera réellement obligée de revenir sur ce sujet parce qu'il a quand même son importance ce fameux sujet. Alors qu'elle consulte la carte le blond lui demande si quelque l'inspire et quand elle lui dit que beaucoup de choses la tentent il lui répond que « Si tu as envie d’un peu de tout, on peut commander un peu de tout. Tout pour faire plaisir à la plus belle femme d’Italie » Elle sourit alors tout en lui répondant un simple « c'est très gentil. » Sans aucune chaleur dans la voix, évidemment la rousse est toujours remontée contre lui. Elle imaginait qu'il ne jouerait pas à un jeu aussi stupide parce qu'en agissant de cette façon c'est vite vu qu'il la fait souffrir et ça Julia ne supporte définitivement pas. Elle soupire alors tout en fixant longuement la carte ayant du mal à se décider et le blond la serre contre lui mais elle n'y prête pas attention. Il semble alors perdre patience et lui dit « Je t’ai dit que l’on prendrait tout ce qui te fais plaisir bébé. Donc, on peut commander tout ça. Moi, je mange de tout. Je ne suis pas compliqué. » d'un ton qu'elle juge être très froid, elle grimace alors tandis que le blond commande tout ce qu'elle a demandé puis il revient vers elle. Une nouvelle fois elle décide de ne pas se prendre la tête avec lui et lui dit simplement « merci. » Parce qu'elle demeure une femme très polie donc vu qu'il passe la commande c'est quand même la moindre des choses que de le remercier. Il revient alors vers elle et lui demande « Qu’est-ce que tu veux faire en attendant ? » Elle soupire alors réfléchissant à cette question qui est pourtant très simple et elle pose ses yeux sur lui « un film, peut-être ? A moins que Monsieur a encore des besoins ? » Qu'elle dit ironiquement tout en posant un regard amusé sur le blond, évidemment ce n'est pas de la méchanceté gratuite mais oui la rousse elle a tendance à se jouer un peu de lui et de son appétit sexuel qui n'est jamais totalement calmé, il faut croire qu'il a constamment ce besoin de coucher. « Je me demande quand même comment tu fais la semaine quand je ne suis pas là... Toi et ton appétit sexuel vous êtes difficiles à satisfaire. » Au fond d'elle, elle espère secrètement qu'il ne se tape personne d'autre qu'elle parce que ça ce serait vraiment le plus difficile à gérer en soit. Lui, s'il est jaloux c'est une chose et il le montre à chaque instant elle par contre elle tente toujours de le montrer beaucoup moins. Il faut croire que ça la frustre énormément de montrer ses faiblesses à cet homme...
Éros & Julia

©️️️ BlondieNate

_________________

☽☽  La vérité c’est comme une couverture trop petite. Tu peux tirer dessus de tous les côtés, tu auras toujours les pieds froids.

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: [Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
[Juros#1] Il se passe quoi entre nous ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]
» Si on organisait un tournoi online entre nous?
» Report entre nous du tournoi de Vernon.
» Nom du compte et mot de passe pour Alerte e-mail Full
» Quand le passé nous tien...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville :: Les habitations-
Sauter vers: