AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Mar 8 Mai - 19:40 - #




Une compresse et ça repart !


Si le premier combat de Maggie dans la cage ne s'était pas particulièrement passé, le deuxième avait été un peu mieux. En tout cas, la jeune femme n'avait pas eut besoin d'être secourue par une quelconque personne et elle en était même sortie debout. Son adversaire, elle, n'avait pas eut cette chance mais c'était la dur loi de la cage. Si elle voulait pouvoir se payer sa dose, il lui fallait de l'argent et pour avoir de l'argent, il lui fallait gagner ses matchs. Même si la lieutenant avait gagné, elle était ressortie la tronche en vrac du ring. Elle avait l'arcade ouverte et un débout de coquard sous l'oeil droit. Le coquard allait se cacher avec quelques couches de fond de teint, en revanche pour son arcade, elle allait voir besoin de point de suture. Elle ne pouvait pas aller à l'hôpital ou même aux urgences, il fallait qu'elle trouve un médecin comme ça. Mais à 3H du matin, ça ne courait pas vraiment les rues. Heureusement, elle s'était souvenue d'une chose : A côté de chez elle, il y avait un cabinet où la lumière était souvent allumée tard la nuit. Avec un peu de chance, le médecin accepterait de la retaper pour quelques billets ?

Après plusieurs minutes de marche, Maggie arriva enfin dans la rue où elle avait remarqué le cabinet. Elle était un peu à bout de souffle et une douleur lui barrait l'abdomen, est-ce qu'elle s'était encore cassée une côte ? La brune grimaça jusqu'à atteindre la sonnette avec l'étiquette : "Cabinet médical". Elle laissa un peu de sang sur le bouton en appuyant dessus mais tant pis. Maggie s'appuya finalement contre le mur en attendant que quelqu'un daigne lui ouvrir. Il semblait encore y avoir de la lumière dans un bureau du cabinet.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 330
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Mer 9 Mai - 16:16 - #

Une compresse et ça repart !

 
Maggie Keegan ✤ Oriana Cassano
Mai au Cabinet Médical

« Part of where I'm going is knowing where I'm coming from ♪  »
Une montagne de travail, une montagne de dossier, une montagne de notes à prendre, de fiches à actualiser et surtout une grande partie de factures à trier et de commandes à refaire. Voilà pourquoi Oriana passe plusieurs soirées par semaine à travailler tard depuis plus de deux mois maintenant. Après ses consultations, elle rentre chez elle pour aller promener Shiva et manger, puis elle revient avec l’animal à son cabinet pour y travailler. Elle ne veut pas sortir ses dossiers car elle pourrait en perdre, ou quelqu’un pourrait lui voler son sac et mettre en péril le secret médical et la confidentialité qui fait partie de son travail. Donc, elle revient travailler durant des heures sans broncher parce qu’elle sait très bien que cela fait partie intégrante de son travail et qu’elle adore son travail. De plus, c’est une façon pour elle d’éviter de penser à d’autres choses. Notamment à son absence quasiment totale de vie sociale. Oriana est un peu ambivalente sur le sujet : la solitude est à la fois un don et une malédiction. Un don parce qu’elle n’a pas à se soucier des gens et à s’inquiéter de les perdre. Une malédiction parce qu’elle doit tout affronter seule pas après pas. Mais elle n’est pas persuadée d’arriver à jour à construire quelque chose. Parce qu’aujourd’hui, elle se voit comme un monstre. Plus tout à fait elle-même, plus tout à fait humaine. Amoindrie. Incapable de danser sur les planches de son vieux studio de danse. Incapable de se regarder dans un miroir. Alors Oriana travaille avec un certain plaisir, parce qu’au moins dans ce bureau, elle est utile.

Perdue dans le tri de ses papiers, la jeune femme n’a absolument pas vu l’heure passer. Quand on sonne à l’interphone, elle relève le nez et fronce un peu les sourcils se demandant qui vient la déranger en plein travail. Et quand elle voit l’heure, elle s’inquiète encore plus. Qui peut bien la déranger à 3 heures du matin. Elle se lève, fermant quelques dossiers et va ouvrir. Elle ouvre la double porte coulissante qui sépare son bureau de la salle d’auscultation dans laquelle elle consulte et en sort pour aller jusqu’à la porte. Situé au rez-de-chaussée pour faciliter l’accueil à toute personne porteuse de handicap, elle se dirige vers la porte d’entrée et ouvre. Il fait nuit, mais quelques lampadaires éclairent la rue. Dans la lumière artificielle, elle aperçoit une jeune femme brune, qui a l’air plutôt mal en point. Elle distingue plusieurs blessures à son visage et reconnaît ce type de blessure. Elle a été passée à tabac. D’instinct, Oriana regarde autour d’elle pour voir s’il y a d’autres gens dans la rue. Mais il n’y a personne, il n’y a aucun bruit non plus, pas de cri, pas de rires, rien du tout. Elle repose son regard sur la jeune femme et finalement lui dit : « Allez venez, entrer. On va soigner ça… ». Oriana ne peut pas la laisser dehors. Au mieux, elle pourrait appeler une ambulance, mais si son état n’est pas grave, elle préfère éviter de surcharger les urgences. Une fois qu’elle est entrée, Oriana referme la porte et entraîne la jeune femme à travers le couloir. En entrant dans le cabinet, elle passe par la salle d’attente, dans laquelle il y a des fauteuils et un coin jeu pour les plus jeunes enfants. Sur le côté, une porte indique la présence de toilettes. Au fond de la pièce, une autre porte mène à un couloir. D’un côté, une porte mène au couloir d’entrée de l’immeuble, de l’autre une autre porte mène à la salle d’auscultation. C’est donc là qu’elle entraîne la jeune femme. Une fois entrées, elle ferme la porte et va jusqu’à la table d’auscultation et tire un nouveau sopalin puis lui dit : « Installez vous. Je suis le docteur Cassano ». Elle la regarde puis va enfiler sa blouse et revient vers elle en s’attachant les cheveux. « Qu’est-ce qui s’est passé ? ». Elle se lave les mains puis revient vers elle en prenant un coton et du désinfectant. Avant tout autre chose, il faut commencer à nettoyer son visage pour mieux distinguer les plaies.


(c) J'ai emprunté la photo sur l'instagram de la jolie Nala.

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Dim 13 Mai - 14:52 - #




Une compresse et ça repart !


Quelques secondes ou minutes passèrent tandis que Maggie était appuyée contre le mur près de la porte d'entrée de l'immeuble. Elle oscillait entre la lucidité et l'inconscience, finalement son adversaire avait peut-être tapé plus fort que ce qu'elle en avait eut l'impression. Elle ne se sentait pas très bien et alors qu'elle se sentait partir et comme aspirée par le sol, la porte de l'immeuble s'ouvrit. Maggie sent que la silhouette dans l'encadrement de la porte l'observe, elle semble jauger son état avant de finalement l'inviter à rentrer.
La lieutenant suivit la personne qui était probablement un docteur du cabinet médical. D'ailleurs, la personne semblait être une femme au vu de la chevelure blonde qui recouvrait ses épaules. Elles arrivèrent enfin dans le cabinet et Maggie la suivit jusqu'à ce qui semblait être une salle de consultation. Elle s'installa sur la table que lui désigna la femme qui se présenta comme étant le Docteur Cassano. Maggie n'avait pas décoché un mot depuis son arrivée dans le bâtiment. Il était peut-être temps de dire quelque chose.

- Merci de m'avoir laissé entrer.. Je suis Maggie.

De ses prunelles chocolats, Maggie observe le docteur mettre sa blouse puis s'attacher les cheveux. Finalement, la question tombe et Maggie baisse son regard vers le sol. Durant quelques secondes, le silence s'installa. Au cours de ces quelques secondes, seul le bruit de l'eau qui coule sur les mains du docteur Cassano comble le silence. L'eau s'arrête et le docteur s'approche de Maggie armée d'un coton et de désinfectant. C'est là que Maggie se décide enfin à prendre la parole.

- Disons que j'ai eu une soirée compliquée. J'habite pas loin d'ici et j'ai vu de la lumière dans votre cabinet. Je me suis permise de venir sonner..

Elle adressa alors un sourire désolé à Cassano. Comme si elle s'excusait silencieusement de venir gâcher sa soirée.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 330
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Dim 13 Mai - 20:39 - #

Une compresse et ça repart !

 
Maggie Keegan ✤ Oriana Cassano
Mai au Cabinet Médical

« Part of where I'm going is knowing where I'm coming from ♪  »
Les voilà rentrées. Oriana devrait se méfier, à cette heure de la nuit, la jeune femme est surement une junkie, ou une criminelle. Elle sait qu'elle ne devrait pas faire confiance, elle ne serait pas de taille à l'affronter, malgré l'état brinquebalant de la jeune femme qui est désormais assise sur sa table d'auscultation. Mais en même temps, elle veut la soigner, être sûre que cela ira pour elle et qu'elle n'a pas besoin de l'envoyer aux urgences pour des radios complémentaires. Et puisqu'elle est encore au cabinet, autant le faire, n'est-ce pas ? D'ailleurs, elle la remercie de l'avoir laissée entrer. Oriana la regarde, à défaut de savoir si c'est une délinquante, au moins, la jeune femme semble bien élevée. C'est ainsi qu'elle apprend qu'elle s'appelle Maggie. La pédiatre va ensuite se préparer et lorsqu'elle revient vers sa patiente, bien plus vieille que ses patients habituels, celle-ci reprend la parole pour lui expliquer qu'elle a eu une soirée compliquée. Ce qu'elle dit ensuite explique à Oriana pourquoi c'est à son cabinet qu'elle a sonné. Même s'il est également probable qu'elle ait déjà aperçu plusieurs fois la lumière et qu'elle savait qu'il y aurait peut-être encore quelqu'un. Rien n'est impossible n'est-ce pas ? N'importe qui avec le sens de l'observation pourrait se permettre de cambrioler la maison sur la plage pendant qu'elle-même, seule résidente de la demeure, se trouve ici, penchée sur des dossiers.

Elle remarque le sourire désolée et lui répond d'un sourire bienveillant tout en reprenant la parole : « Enchantée Maggie. Je crois que ça sera plus simple si tu m'appelle Oriana ». Elle se permet de la tutoyer, mais cela ne l'empêche pas de rester neutre et non jugeante dans son attitude. Elle demande : « Est-ce que tu veux que je prenne des photos avant de commencer à nettoyer ? Si jamais tu souhaitais porter plainte... ». Comme la jeune femme a été vague sur ce qui lui est arrivée, Oriana ne peut pas vraiment savoir si elle a été agressée. En tout cas, elle ne s'est pas fait ces blessures toute seule. Et elle sait que si elle veut porter plainte, des photos seraient nécessaires. D'ailleurs, si l'une de ses patientes arrivait dans cet état, elle ne lui laisserait probablement pas le choix. Avoir ce genre de photo sous le coude, permet de pouvoir prendre une décision une fois le choc passé, avec un peu de recul, cela laisse la voie ouverte à toutes les possibilités. Si elle le souhaite, alors Oriana prend des photos, sinon, elle commence à nettoyer son visage. Avec beaucoup de douceur, elle nettoie le sang séché qui a déjà fait une couche sur les blessures, puis une fois qu'elle voit plus précisément l'état du visage de la jeune femme, elle va préparer ce dont elle a besoin pour continuer son travail de soin.

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Dim 20 Mai - 20:55 - #




Une compresse et ça repart !


La docteur ne semble pas vraiment méfiante ou si elle l'est, elle ne laisse rien percevoir. Après tout, une certaine méfiance serait totalement légitime. Palerme n'est pas une ville très sûre la nuit, surtout lorsqu'on s'éloigne un peu des quartiers touristiques. Aucune tension n'est présente dans la pièce et c'est probablement pour ça que celle qui se présente comme étant Oriana se met à tutoyer Maggie. Ca ne dérange pas la lieutenant, loin de là, ça permet d'instaurer une certaine proximité tout en restant dans la distance. Rien de trop familier mais rien de trop formel non plus.
Une question franchit alors les lèvres d'Oriana et Maggie ne peut réprimer un sourire à cette question. Cette femme devait être une excellent médecin et peut-être même qu'elle avait déjà travaillé avec la Police ? Quelqu'un qui n'est pas familier avec le milieu n'aurait pas forcément eut l'idée de poser la question. Elle secoua alors négativement la tête.

- Je ne me suis pas fais agresser. Ne vous en faites pas. Mais merci d'avoir posé la question, tout le monde ne pense pas aux photos.

Si c'était le cas, ça faciliterait grandement le travail de la Police d'ailleurs. Si tout le monde avait autant de présence d'esprit qu'Oriana, les enquêtes se dérouleraient beaucoup plus rapidement que c'est le cas. La brune resta statique tandis que la docteur commençait à nettoyer ses plaies à l'aide d'un coton. Mine de rien, Maggie a le visage recouvert de sang. Sa plaie à l'arcade saigne avec abondance et elle lui a noyée une bonne partie du visage sous le sang. Lorsque le plus gros des plaies est nettoyé, Oriana se redirige vers une petit plan de travail où elle entrepose son matériel. Pendant ce temps, les prunelles chocolats de Maggie se mettent à parcourir le cabinet médical.

- Vous restez souvent si tard dans la nuit ?

Même si Maggie avait remarqué plusieurs fois la lumière allumée tard le soir, elle n'avait jamais fait attention à l'heure. En revanche, là, la nuit était tout de même bien avancée alors elle devait bien avouer que c'était assez inhabituel de voir un médecin travailler jusqu'à si tard.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 330
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Ven 25 Mai - 21:33 - #

Une compresse et ça repart !

 
Maggie Keegan ✤ Oriana Cassano
Mai au Cabinet Médical

« Part of where I'm going is knowing where I'm coming from ♪  »
La voilà dans son cabinet, à 3 heures du matin, face à une jeune femme qui est plutôt abîmée visiblement. Elle n'a pas l'air bien méchante. Au contraire, elle a l'air plutôt gentille. Elle a semblerait-il passer une mauvaise soirée alors même si elle est un peu méfiante, Oriana essaie de ne pas jouer la fille un peu trop sauvage. Elle se contente d'être le docteur Cassano, bienveillante et douce, souriante et attentive à sa patiente. Elle a fait le choix de lui ouvrir la porte et de la laisser entrer dans son cabinet donc de la soigner. Alors elle fait son travail comme elle le ferait avec une adolescente qui se serait fait agresser. Et Maggie lui dit qu'elle ne s'est pas faite agresser et la remercie d'avoir posé la question en notant que tout le monde ne pense pas aux photos. Oriana le déplore en effet et elle dit : « Pourtant, elles sont importantes... ». Elle sourit un peu et commence à nettoyer son visage puisqu'elle ne souhaite pas qu'elle prenne de photo. Elle reprend : « Je suis pédiatre et je travaille avec des adolescentes, qui ont parfois besoin d'un peu de temps pour réfléchir à ce qu'elles souhaitent faire. Avoir ces photos leur permet de porter plainte si elle le désire, même plusieurs jours après l'agression ». En l'occurrence, si elle n'a pas été agressée, alors il n'y a pas de raison de prendre ces photos. Mais du coup, Oriana se demande bien pourquoi elle s'est retrouvée dans cet état.

Une fois son visage nettoyé, elle va chercher du matériel et Maggie en profite pour lui poser une question. C'est vrai que cette fois, Oriana a largement explosé son quota horaire de travail. Elle devrait être épuisée, mais en réalité, il n'en est rien. Elle revient vers elle et sourit un peu en disant : « Je me suis laissée absorber par la quantité de travail administratif ». Elle rit un peu et tire son petit chariot en aluminium pour poser son plateau et attrape son matériel pour recommencer à la soigner, faisant ça avec douceur et précision. Elle reprend la parole pour expliquer : « Mais normalement, je ne reste pas aussi tard non... ». Elle sourit toujours en continuant à la soigner. Et lui demande : « Et toi, tu te balades souvent dans cet état aussi tard le soir ? ». Elle lui adresse un sourire doux et bienveillant. Elle s'inquiète quand même un peu Oriana, parce que c'est un docteur et qu'elle s'inquiète forcément pour l'état de sa patiente et pour ses activités nocturnes. Mais elle ne la jugera pas, elle ne la dénoncera pas puisqu'elle est soumise au secret professionnel. Bien qu'elle l'ait déjà enfreint une fois. Enfin... Pas réellement puisqu'elle a confié ses inquiétudes au père de sa patiente. C'est resté au milieu de la famille. Même si parfois, cela lui pose quand même quelques problèmes de conscience d'avoir dénoncé ainsi une mère en difficulté. Elle recentre son esprit sur Maggie et demande : « Tu as faim ? Ou soif peut-être ? ». Vu l’heure qu’il est, elle n’a peut-être pas eu le temps de manger. Oriana outrepasse un peu mon rôle, mais bon, elle a quelques gâteaux dans son bureau, alors si elle a besoin d'un peu de sucre, elle a de quoi faire. Hors de question de la laisser repartir si Oriana n'est pas sûre que Maggie pourra rentrer chez elle.

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Jeu 7 Juin - 22:29 - #




Une compresse et ça repart !


Si Maggie était surprise de voir que la docteur était au courant des procédures en cas d'agression, des explications ne tardèrent pas à arriver. Elle était donc pédiatre et gérait parfois des adolescentes victimes d'agressions. Prendre le temps pour réfléchir, c'était souvent important dans ces situations. Les victimes avaient souvent peur de faire le pas de passer les portes du commissariat et Maggie était bien placé pour témoigner de ce phénomène. Sans bouger et sans grimace, la lieutenant se laisse soigner par son interlocutrice. Les gestes sont doux et précis, elle sait ce qu'elle fait et ça se sent.

- Vos patients ont de la chance d'avoir quelqu'un comme vous. C'est important d'être guidé dans des moments comme ça.

Les prunelles de Maggie suivent les mouvements de la docteur jusqu'à ce qu'elle revienne à son niveau. La paperasse avait engloutit le docteur Cassano et ça, Maggie pouvait comprendre. Il lui arrivait souvent de se faire engloutir par un dossier et de s'endormir au bureau. Elle n'avait pas vraiment de monde qui l'attendait le soir alors la lieutenant passait souvent beaucoup de temps au travail. C'était une sorte d'habitude et ça ne la dérangeait pas. Si la docteur n'avait pas été entrain de soigner le visage de Maggie, la jeune femme aurait sûrement rigolé face à sa question. C'est vrai que son état pouvait laissé penser certaine chose. Elle haussa alors doucement les épaules.

- Dans cet état ? Non. Mais disons qu'il m'arrive parfois de traîner la nuit, pour le boulot ou pour ma vie privée. Ca dépend. Ca doit être la deuxième fois que je suis dans cet état et, même si ça n'en a pas l'air, je m'en suis bien sortie ce soir.

Maggie savait encaisser les coups, oui. Et ce soir, elle avait même particulièrement encaissée des coups mais, malgré tout, elle avait gagné. Elle avait gagné son combat et gagné l'argent nécessaire à acheter quelques doses de drogue. C'était sûrement pour ça qu'elle était si sereine. Maggie savait qu'elle n'allait pas avoir à subir les effets du manque pendant quelques jours. C'était une véritable victoire pour elle.

- Vous avez mangé vous ? Je ne serais pas contre quelque chose à grignoter et quelque chose à boire mais je ne veux pas abuser Doc' ! Vous êtes déjà bien gentille de m'aider. Si jamais je peux faire quelque chose pour vous, n'hésitez pas à demander.

La lieutenant avait souvent l'impression de déranger les gens et là, elle savait qu'elle dépassait clairement certaine limite.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 330
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Mer 13 Juin - 10:09 - #

Une compresse et ça repart !

 
Maggie Keegan ✤ Oriana Cassano
Mai au Cabinet Médical

« Part of where I'm going is knowing where I'm coming from ♪  »
Il est difficile de dire pourquoi Oriana a pris cette habitude de proposer de prendre ces photos. Elle n'en voit pas si souvent que ça, mais elle a déjà entendu parler de ce genre de situation auprès de ses collègues à de nombreuses reprises. Trop nombreuses sans doute. Alors maintenant, c'est un peu intégré. Peut-être est-ce aussi dû à ses propres traumatismes et à cet immense trou dans sa poitrine de ne pas savoir ce qui s'est passé, de ne pas comprendre les raisons de cet accident et surtout de savoir que le coupable reste impuni malgré toutes les horreurs qu'il a fait subir à sa famille. Peut-être bien que c'est pour ça qu'elle retient si facilement ce genre de procédure et les intègre à son travail au quotidien malgré le fait qu'elle ne travaille pas aux urgences d'un hôpital. Sa patiente lui répond et Oriana l'écoute avant de sourire avec cette douceur qui la caractérise en tant que médecin : « Merci ». Elle ne rajoute rien, un peu gênée par le compliment. Sa timidité reprend le dessus, mais elle sait à quel point Maggie a raison. Elle même l'a vécu, et aujourd'hui c'est à elle de devenir ce soutien dont elle a tant eu besoin adolescente, d'être forte pour ses patients. Et c'est surement le plus facile pour elle : oublier ses propres souffrances pour se focaliser sur celle des autres. L'espace d'un instant, elle se sent mieux, elle se sent libre.

Alors qu'elle continue à la soigner, elles continuent à discuter et Maggie lui répond détaillant un peu ses activités nocturnes. Oriana la regarde simplement, elle ne la juge pas, bien au contraire. Elle est un peu surprise, mais comprend aisément que cela signifie que l'autre est probablement dans un état bien plus grave. Et cela ne l'enchante pas. Oriana est médecin, elle est contre la violence et la souffrance. Elle en voit tous les jours et la supporte autant qu'elle le peut. « J'espère que ça en vaut la peine... Parce que si tu continues de la sorte, tu pourrais ne pas aussi bien t'en sortir à l'avenir... ». Ses propos semblent peut-être un peu durs mais ce n'est pas réellement sa volonté. Elle souhaite juste que Maggie prenne conscience des risques qu'elle prend, même si Oriana ne comprend pas très bien quels sont ses risques et surtout ce qui motive la jeune femme.

Elle termine une nouvelle étape dans ses soins et engage la dernière étape des soins concernant son visage. Il n'est pas impossible qu'elle ait des fractures mais Oriana n’en a pas l’impression. Et de toute façon, elle ne pourrait pas le vérifier : elle n'a pas le matériel nécessaire pour cela. Maggie lui demande si elle a mangé. Elle lui répond aussi qu'elle ne serait pas contre mais qu'elle ne veut pas abuser et lui dit qu'elle est déjà bien gentille de l'aider tout en lui proposant de lui rendre un service. Oriana sourit et dit : « Pour une fois, oui, j'ai déjà mangé. J'oublie parfois, comme j'oublie de vérifier l'heure ». Cela lui tire un léger rire. Elle est définitivement une cause perdue. Puis elle ajoute : « Tu n'abuses pas, puisque je te le propose. J'ai toujours de quoi manger ici, on ne sait jamais qui pourrait avoir besoin d'un peu de sucre ». Elle termine les soins de son visage puis repose son matériel et demande : « Tu veux bien t'allonger ? Que je puisse t'ausculter ? ». Vu les propos de Maggie, Oriana va essayer d'évaluer s'il y des dégâts internes, invisibles à l'oeil nu mais parfois détectables en exerçant des pressions sur l'abdomen. En chemin, elle en profitera pour ausculter ses mains aussi. « Dans quoi est-ce que tu travailles ? ».  

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Dim 24 Juin - 21:49 - #




Une compresse et ça repart !


Même si elles se connaissent depuis seulement quelques minutes, la discussion est fluide entre Maggie et Oriana. C'est sûrement parce qu'elles ne se connaissent pas le moins du monde qu'elles se parlent avec autant de facilité. Au final, se confier à une inconnue était peut-être beaucoup plus facile que de devoir parler à une connaissance. Au moins, si Oriana venait à juger Maggie, cette dernière s'en fichait complètement. Elle ne la connaissait pas et elles ne se reverraient probablement jamais après cette soirée alors bon.
Tandis qu'Oriana continuait de soigner Maggie comme elle le pouvait, une remarque sortit d'entre les lèvres d'Oriana. Maggie esquissa un léger sourire, ce n'était pas un sourire joyeux ou quoi. Plutôt un sourire gêné même. Est-ce que tout ceci en valait la peine ? A ses yeux, oui. Avoir sa dose était plus important que tout. Elle avait besoin d'argent pour pouvoir payer sa consommation alors c'était pour ça qu'elle allait dans la cage. Autrement, elle n'aurait jamais mit les pieds là-bas et tout irait beaucoup mieux dans sa vie.

- Je m'en sors déjà mieux que la dernière fois et puis.. Ca en vaut la peine. Sinon, je ne ferais pas ça.

Dire à un médecin qu'elle fait tout ça pour la drogue ? Très mauvaise idée. Mieux valait rester évasive sur le sujet. Lorsque Oriana demande à Maggie de s'allonger, la lieutenant s’exécute immédiatement. Les prunelles chocolats de Maggie se dirigèrent immédiatement vers le plafond du cabinet. Lorsqu'Oriana lui demanda dans quoi elle travaillait, ses sourcils se froncèrent. Elle ne pouvait vraiment pas lui dire qu'elle travaillait dans la Police. C'était trop risqué et Maggie ne pouvait pas prendre un tel risque.

- Je suis détective privée.

Détective privée ? Sérieusement Maggie ? Si elle l'avait pu, elle se serait sûrement mise une claque immédiatement. Quelle idée de pondre une ânerie pareil. Oriana n'allait jamais la croire et puis elle avait tout sauf des allures de détective privée. C'était complètement stupide comme mensonge mais elle n'avait pas vraiment eut le temps de plus réfléchir au mensonge qu'elle allait servir à son interlocutrice.

- Après tout ça, on pourrait aller grignoter un truc si vous voulez. J'connais une pizzeria un peu plus loin. Elle est ouverte toute la nuit, vous devez sûrement connaître l'endroit.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 116

Loyauté : 330
Célébrité : Amanda Seyfried
Multi-comptes : Milena Castelli
Crédits : Liliana

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 31 ans
Mon métier : Pédiatre
Côté coeur : Wait, what ?

Mon image :
Oriana Cassano
« Citoyen de Palerme »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Mer 27 Juin - 18:11 - #

Une compresse et ça repart !

 
Maggie Keegan ✤ Oriana Cassano
Mai au Cabinet Médical

« Part of where I'm going is knowing where I'm coming from ♪  »
La réponse de Maggie n'est pas vraiment rassurante. Elle dit s'en être mieux sortie que la dernière fois. Ce qui sous-entend qu'elle l'a déjà fait. Et qu'elle le refera. Elle se bat de toute évidence, puisqu'elle ne souhaite pas porter plainte. Elle n'a sans doute pas été agressée, mais peut-être est-ce elle qui agresse les gens ? Après tout, si elle n'est pas victime, peut-être est-elle agresseur ? Mais Oriana ne peut pas réellement le savoir. Et peut-être qu'il n'y a ni victime ni agresseur, peut-être simplement des gens qui se battent pour une chose ou une autre. Elle ne peut pas savoir, mais le fait est que Maggie est là, avec des blessures. Alors Oriana la soigne et se contente d'acquiescer. Peu importe pourquoi elle le fait, cela a de l'importance pour elle. Alors à défaut de pouvoir l'en dissuader, elle lui répond : « D'accord. Mais veille à toujours être bien soignée ». Elle ne la juge pas, n'insiste pas pour savoir de quoi il retourne. Maggie est adulte, elle fait ses choix et Oriana n'est pas juge. Alors la seule chose qu'elle peut faire c'est l'inciter à la prudence et surtout l'inciter à se faire soigner correctement à chaque fois. Lui rappeler d'une certaine façon qu'elle n'est pas seule. Parfois les gens ont juste besoin de savoir qu'ils ne sont pas seuls.

Elle s'allonge ensuite et Oriana réalise une auscultation complète du torse et de l'abdomen. Elle ne sent rien d'étrange, les organes qu'elle arrive à percevoir semblent bien. Si Maggie grimace par endroit, il n'y a rien d'alarmant. Ce qui est rassurant. Alors Oriana se contente de passer une crème pour soigner les hématomes qui apparaissent déjà sur la peau de la jeune femme qui lui annonce qu'elle est détective privée. Oriana sourit un peu et dit : « Voilà un métier bien risqué ». Cela explique certaines choses d'une certaine façon. Elle est admirative et ça se voit. Ce n’était pas un commentaire ironique, loin de là. Mais elle se demande aussi si ce n'est pas un mensonge. Alors elle rappelle : « Tu sais, les médecins sont soumis au secret professionnel ». C'est léger, accompagné d'un très léger haussement d'épaule désinvolte. Oriana n'est pas du genre à dénoncer plus que de raison. Elle l'a fait, récemment pour sa petite patiente qu'elle pensait en danger. Mais au lieu de passer par les professionnels de la protection de l'enfance comme elle aurait surement dû le faire, elle a d'abord parlé au père. Et cela semble aller beaucoup mieux déjà. Oriana veut simplement rappeler à Maggie qu'elle peut avoir confiance en elle, même si elles ne se connaissent pas. Et si Maggie lui annonçait quelque chose de terrible, elle l'encouragerait et la soutiendrait. Enfin, cela serait ses intentions premières. Elle rajoute : « Tout à l'air d'aller bien. Je ne crois pas qu'il y ait de lésions internes. Mais si tu as des vomissements ou des vertiges il faudra peut-être que tu ailles faire des examens plus poussés à l'hôpital. Je n'ai pas ce qu'il faut ici ». Et c'est bien triste d'ailleurs.

Maggie propose ensuite d'aller manger un peu en expliquant qu'elle connaît une pizzeria ouverte toute la nuit. Oriana acquiesce un peu parce qu'effectivement, elle voit bien de quel restaurant il s'agit. Alors elle dit : « Pourquoi pas oui, de toute façon je crois qu'il est grand temps que je rentre chez moi ». Elle sourit amusée et dit : « Redresse toi, je vais écouter ta respiration et ça sera bon ». Oriana récupère son stéthoscope et revient vers elle pour écouter sa respiration. Qui n'a pas l'air trop mal non plus. Elle prend quand même le temps de bien vérifier au niveau du torse et au niveau du dos pour écouter les deux espaces avant et arrière avant de finalement le retirer et dire : « Bon, ça devrait aller. J'ai terminé. Pense à désinfecter ton visage et à soigner tes bleus. Je vais te faire une ordonnance ». Elle range ses instruments puis va à nouveau se laver les mains, raccroche sa blouse avant de l'entraîner jusqu'au bureau. En entendant du bruit, Shiva redresse la tête. De l'entrée de la pièce, le panier de l'animal est visible. Mais habituée, elle ne se lève pas et reste tranquillement dans son coin attendant l'autorisation de bouger. Oriana s'installe derrière son bureau et lui indique l'une des chaises de la main sortant son carnet d'ordonnance où elle note le nom d'un désinfectant, celui d'une crème pour limiter les hématomes et des comprimés contre la douleur aussi. Rien de très méchant, juste un peu d'aspirine. Elle la signe et ajoute son tampon par habitude puis en profite pour prendre l'une de ses cartes de visites et lui tend les deux : « Et voilà. Un désinfectant, une crème pour les hématomes que tu peux mettre trois fois par jour et de l'aspirine, toutes les six heures si tu as mal. Et si tu as besoin n'hésite pas à m'appeler, d'accord ? ». Elle lui sourit puis se lève à nouveau, rangeant une partie de ses dossiers puis enfile sa veste et attrape son sac et ses clés de voitures. Quand elle revient travailler le soir, elle vient toujours en voiture, même si elle n'aime pas ça. Au moins elle n'a pas à rentrer à pieds.


HJ – Pardon pour le pavé XD

_________________
You're still breathing
Il est facile de survivre aux tragédies, mais recommencer à vivre est bien plus difficile. Heureusement, il est facile de soigner les apparences pour ne pas être bousculé car les gens croient ce qu'ils voient. Adressez leur un sourire et dites leur que tout va bien et ils vous croiront. Même si vous n'allez pas bien. Particulièrement si vous n'allez pas bien ✤ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'arrivée : 01/05/2018
Messages : 335

Loyauté : 588
Célébrité : Tatiana Maslany
Multi-comptes : Ezio & Luna.
Crédits : Tristis.

Ma présentation :
Ma fiche de liens :
Mon âge : 30 ans.
Mon métier : Lieutenant de Police.
Côté coeur : Indécise.

Mon image :
Maggie Keegan
« Membre des forces de l'ordre »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Lun 2 Juil - 21:08 - #




Une compresse et ça repart !


Toujours être bien soignée ? Maggie allait essayé d'appliquer ce conseil. Sa côte fêlée de la dernière fois est encore douloureuse, c'est sûrement parce qu'elle ne l'a pas soigné correctement. Maggie n'était pas le genre à prendre soin d'elle-même alors c'était toujours bizarre pour elle de voir des gens prendre soin d'elle. Elle se contenta donc d'hocher la tête pour signifier à Oriana qu'elle avait bien entendu son conseil.
L'examen médical se poursuit et Maggie grimace à certains moments où Oriana appuie sur son abdomen pour l’ausculter comme il se doit. Les prunelles chocolats de la lieutenant observent avec attention la réaction du doc' lorsqu'elle lui annonce être détective privée. Elle n'aime pas mentir Maggie mais c'est mieux comme ça. Et, comme si Oriana avait sentit le mensonge à plusieurs kilomètres, elle lui rappelle qu'elle est tenue au secret médical. Les sourcils de la jeune femme se froncèrent tandis qu'elle détournait le regard.

- Ce sont des combats. Des combats clandestins en cage. C'est pour gagner un peu d'argent.

C'était sûrement la première fois que Maggie parlait de ça à quelqu'un d'extérieur. Elle n'était pas du genre à parler quand les choses n'allaient pas ou étaient inhabituelles et c'était sûrement ce qui lui avait valut cette descente aux enfers qu'elle vivait depuis maintenant plusieurs mois. Finalement, l'examen semblait toucher à sa fin et Maggie se redressa sur la table. Elle s'assoit ensuite sur le bord de la table tandis qu'Oriana va chercher un stéthoscope pour finaliser l'examen.

- C'est moi qui t'invite pour la pizza. Pour te remercier et ça me fait plaisir.

Finalement, l'examen est réellement terminée. Maggie remet correctement son t-shirt avant de s'empresser de suivre Oriana qui passait d'une pièce à l'autre tout en lui donnant des indications. Désinfecter, ses plaies, passer de la crème sur les bleus, ça semblait être dans ses cordes pour l'instant. Les prunelles chocolats de Maggie se portèrent immédiatement sur le chien installé dans un panier dans un coin de la pièce. Elle haussa les sourcils en l'observant tandis qu'Oriana prenait place derrière son bureau.

- Comment il s'appelle ?

Maggie avance jusqu'au bureau d'Oriana pour attraper l'ordonnance et la carte de visite qu'elle lui tend. La jeune femme esquisse un sourire avant de plier le tout pour le glisser dans la poche arrière de son jean. La lieutenant glissa ensuite ses mains dans les poches de son jean tout en observant la docteur qui était entrain de ramasser ses affaires pour quitter le cabinet et se diriger vers la pizzeria dont elles avaient parlé.

- Merci.

panic!attack

_________________
Wasted Youth.
We got a lot of time to get it right. It feels good to mess it up, maybe don't think about it.(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Une compresse et ça repart ! - Ft. Oriana.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orianna Support
» [Coreset] Maxos repart, mais avec des xenos (2ème tournoi du 1er novembre)
» :: On repart pour une 4ième Edition l'année pro' ?::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omertà :: Benvenuto a Palermo. :: Le centre ville-
Sauter vers: